A l'heure de la crise et de l'anti-pollution, les belles voitures sportives sont toujours là

 |  | 620 mots
Lecture 3 min.
En ces temps de crise et de morosité, à l\'heure où l\'on ne parle que de nouvelles restrictions à la circulation (voie sur berges fermée à Paris), de super malus pour les voitures autres que citadines ou électriques, de hausses des taxes sur le carburant, l\'automobile plaisir semble insolente, voire provocatrice. Et pourtant, le prochain salon de Genève, qui ouvre ses portes aux professionnels mardi 5 mars, fera le plein de voitures sportives tournées vers le pilotage. Car ce sont ces modèles qui font rêver;  testent souvent des solutions techniques qui seront reprises ensuite en grande série, et tirent l\'image des constructeurs vers le haut. Peugeot va ainsi exposer sur son stand la 208 GTi, livrable fin mars et rappelant l\'aînée, la fameuse 205 GTi de 1985. Quelle que soit la teinte choisie - dont le rouge évidemment, son coloris emblématique -, la 208 GTi reprend le principe d\'un petit moteur puissant (200 chevaux, contre 105 pour la première 205 GTi) dans une caisse relativement légère (1,16 tonne), gage d\'agilité. A un prix de 24.500 euros, la 208 GTi sera aussi très raisonnable ! Elle rejettera en effet pas plus de 139 grammes de CO2 au kilomètre (écopant de 100 euros de malus gouvernemental). Ce qui est très acceptable pour une petite sportive. Ce modèle sera fabriqué en France, à Poissy (Région parisienne).Peugeot 208 GTIVW Golf VII GTI Une Mercedes Classe A super-GTiRenault commercialisera pour sa part à la mi-mars sa rivale, la Clio IV RS 200 EDC, au tarif voisin de 24.990 euros. Au programme : un moteur 1.6 turbo de 200 chevaux avec châssis sport et une boîte à double embrayage. Les rejets de C02 resteront contenus à 144 grammes seulement. Volkswagen dévoilera quant à lui à Genève sa nouvelle Golf GTi, septième du nom depuis 1976. A la clé : 220 chevaux pour faire revivre là aussi un mythe... Ici également, cette belle sportive sera sage avec seulement 139 grammes de C02 au kilomètre, comme la 208 GTi ! L\'arrivée sur le marché est prévue avant l\'été. Chez Mercedes, on veut aussi faire dans la bombinette. Mais la firme à l\'étoile veut faire encore mieux que Peugeot ou Volkswagen. Elle mettra ainsi  l\'accent sur une version archi-performante AMG de la nouvelle compacte Classe A, rebaptisée 45 AMG, qui développe la bagatelle de...  360 chevaux. Une super GTI.  Ce sera la berline compacte la plus puissante du moment.Mercedes A 45 AMGUne Alfa produite chez MaseratiD\'autres voitures sportives plus exclusives verront le jour sur les bords du lac Léman. Alfa Romeo présentera sa 4C, qui sera commercialisée à l\'automne 2013. Elle devrait signer le retour fin 2013-début 2014 de la firme italienne aux Etats-Unis, un marché dont elle est absente depuis vingt-cinq ans. Cette stricte deux places « high tech » à moteur central, qui recourt à des matériaux nobles (fibre de carbone, aluminium...), ne devrait être produite qu\'à 2.000-2.500 unités par an pour un prix d\'environ 50-55.000 euros. Un modèle exclusif pour redorer le célèbre blason Alfa frappé du serpent des Visconti. Signe d\'exclusivité : la 4C sera fabriquée chez... Maserati à Modène. Une concurrente haut de gamme de la future Alpine Renault, en quelque sorte. Alfa Romeo 4C560 chevaux pour BMWToyota montrera, lui, un concept très proche de la série d\'un futur cabriolet sportif hautes performances FT86, à la fois racé, léger et puissant (160 chevaux à la tonne). Le bavarois BMW exposera sa M6 Gran Coupé, avec un V8 à technologie bi-turbo de... carrément 560 chevaux ! Pour grandes fortunes aimant conduire sur circuit... Bref, à Genève, l\'industrie automobile mondiale démontrera une étonnante vigueur et un pouvoir encore intact à faire vibrer le coeur des passionnés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :