Aux états-Unis, des projets... non votés

En janvier, le président Barack Obama a annoncé son intention de faire payer aux banques une « taxe de responsabilité pour la crise financière ». Basée sur le total de bilan des grandes banques (dotées de plus de 50 milliards de dollars d'actifs), elle devrait rapporter jusqu'à 117 milliards de dollars au Trésor américain sur 12 ans. Cette taxe figure dans le projet de budget fédéral pour l'exercice 2010-2011 qui n'a pas encore été voté. Un autre texte devrait être bientôt examiné par le Sénat : la création d'un fonds de 50 milliards de dollars financé par les banques pour gérer d'éventuelles liquidations.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.