PSA cherche un autre partenaire en Chine

 |  | 323 mots
Lecture 2 min.
PSA remonte la pente en Chine après des années de stagnation. Mais le groupe veut aller plus vite. « Une nouvelle alliance en Chine est envisageable », affirmait en début de semaine le directeur des marques de PSA. En marge des essais de la Peugeot RCZ en Espagne, Jean-Marc Galès a évoqué « un deuxième partenaire potentiel ». Allié traditionnellement au groupe Dongfeng, et ce depuis les années 1990, PSA avait entamé en 2007 des discussions pour une collaboration stratégique avec le groupe Hafei, un spécialiste des utilitaires. Mais, depuis, le consortium dont fait partie Hafei a été repris... par Dongfeng. Et ces négociations ont pris fin. Aujourd'hui, PSA mène de nouveaux pourparlers, qui devraient aboutir « en 2010 ou jamais ».PSA a accru ses ventes de moitié l'an dernier en Chine à 272.000 unités. Soit un taux de croissance du même ordre que le marché lui-même. Pour 2010, le constructeur français vise les 350.000 unités, grâce notamment à la Citroën C5 et à la nouvelle Peugeot 408 qui sera commercialisée au printemps et pour laquelle PSA envisage 100.000 ventes en année pleine. Le groupe, qui doit également produire sur place la « grande » Peugeot 508 dès le premier semestre 2011, table sur 8 % de part de marché d'ici à 2015-2016, contre 3,5 % seulement en 2009. Rude gageure. Pour cela, un nouvel allié serait d'autant plus nécessaire que Dongfeng est par ailleurs associé au japonais Nissan. GM et Volkswagen, les deux ténors du marché, ne disposent-ils pas de plusieurs coentreprises sur place ?petit acteurLe problème de PSA, c'est qu'il est un petit acteur aujourd'hui en Chine. L'an dernier, GM n'y a-t-il pas vendu 1,87 million d'unités (+ 67 %), Volkswagen 1,4 million (+ 37 %) ? Même s'il a fait jadis oeuvre de pionnier de l'industrie automobile chinoise, PSA est également dépassé par le coréen Hyundai (811.700 unités avec Kia), les japonais Toyota et Nissan, l'américain Ford, mais aussi des constructeurs locaux comme Geely. A.-G. V.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :