Sperian Protection fait l'objet d'une OPA

 |  | 312 mots
Lecture 1 min.
Une page se tourne dans l'histoire pas toujours linéaire de Sperian Protection, l'ex-Dalloz devenu Bacou Dalloz, ancienne star de la Bourse brusquement remise en question lors de la mort accidentelle de son fondateur, Christian Dalloz, en 1991. La société spécialisée aujourd'hui dans la protection individuelle fait en effet l'objet d'une OPA amicale de la part du fonds d'investissement Cinven. Et ce, au prix unitaire de 70 euros (coupon attaché), faisant apparaître une prime de 16 % par rapport au dernier coté et de 31 % au regard de la moyenne de ces trois derniers mois. Ginette Dalloz, la femme du fondateur (à la tête de 13,2 %), et Essilor, un temps pressenti pour reprendre le flambeau après le décès de Christian Dalloz (avec 15,05 % des parts), ont déjà accepté d'apporter leurs titres. Cinven a conditionné le succès de l'OPA à l'obtention d'au moins 57 % du capital de Sperian Protection.résultats en demi-teinteLa direction du groupe comme le conseil d'administration ont annoncé qu'ils voyaient d'un bon oeil cette opération susceptible de donner un nouveau souffle financier à l'entreprise. Celle-ci en a bien besoin. En dépit du récent succès de ses masques dans le cadre de la campagne de protection contre la grippe A, le groupe a publié des résultats 2009 en demi-teinte. Le chiffre d'affaires a reculé de 12,1 % à 660,1 millions d'euros tandis que la marge opérationnelle revenait à 9,7 %, contre 13,5 % en 2008. Grâce au soutien de Cinven, Sperian pourra saisir les opportunités de croissance externe qu'il avait envisagées.Si cette opération, qui valorise Sperian 536 millions d'euros, était menée à bien, Cinven signerait sa deuxième acquisition majeure depuis le début de l'année. Il y a deux semaines, le fonds avait annoncé le rachat de la société de diagnostic médical Sebia pour 800 millions d'euros. Il détient également des participations dans Amadeus et Numericable. Pascale Besses-Boumard

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :