Air France échoue à vendre ses B747

 |  | 438 mots
Lecture 2 min.
C'est une affaire un peu tordue à plusieurs dizaines de millions de dollars. Selon des sources concordantes, la compagnie française a échoué à vendre six de ses Boeing 747-400 à Eagle, une filiale de la banque allemande DVB Bank spécialisée dans le financement de tous types de transports. Celle-ci refuse de prendre livraison des appareils comme elle s'y était engagée il y a deux ans par contrat. à l'époque, avant crise, Eagle voulait ces avions pour les convertir en avion tout cargo pour les louer à des compagnies aériennes. Le premier exemplaire devait être livré fin 2009, le deuxième en février 2010. DVB n'en a pas voulu.« Difficile de voir vraiment clair dans cette affaire ou de choisir un camp », explique un connaisseur du dossier. Deux thèses s'affrontent en effet. Pour Air France, DVB ne veut plus prendre ces avions en raison de la crise : leur valeur s'est effondrée et ne correspond plus au prix inscrit dans le contrat. Selon les experts, le prix des Boeing 747 d'occasion s'est effondré de moitié passant de 30 à 40 millions de dollars avant la crise à 10 à 20 aujourd'hui en fonction de l'âge et l'état des moteurs. Le prix de ceux d'Air France était inférieur à 30 millions. En outre, ces avions sont aujourd'hui très difficiles à recaser à d'autres transporteurs en raison de la crise de fret aérien.certificat de navigabilitéCôté allemand, le problème est ailleurs. La banque allemande invoque des questions techniques concernant l'entretien des deux premiers appareils, dont l'état n'aurait pas été conforme aux conditions prévues dans le contrat. « Ils nous ont dit cela alors que les avions sont conformes au contrat », indique-t-on chez Air France, où l'on précise que ces appareils ont toujours eu le certificat de navigabilité d'exportation. Il n'empêche, l'argumentation de la banque tombe mal pour la compagnie française après l'immobilisation la semaine dernière de sept A319 ER pour des questions de maintenance. Une médiation a eu lieu il y a une quinzaine de jours à Londres. Elle n'a rien donné. Après avoir sérieusement étudié de déposer plainte, Air France a préféré rompre l'accord de vente d'un commun accord. La finalisation d'un terrain d'entente serait imminente. Air France cherche donc de nouveaux acheteurs pour ses B747. L'activité de certains d'entre eux pourrait être prolongée. Indépendamment de ce dossier, Air France a déjà sorti de sa flotte deux B747 en février. Deux autres devaient l'être fin mars. Aujourd'hui, Air France exploite 12 B747 dont 3 cargo. Ils devraient voler aux couleurs d'Air France plus longtemps que prévu, jusqu'en 2012-2013.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :