Opération séduction de la distribution envers les PME

 |  | 381 mots
Lecture 2 min.
Attaquée de toutes parts pour la pression qu'elle exerce sur les petites et moyennes entreprises (PME), la grande distribution a décidé de réagir. Regroupées autour du président de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) Jérôme Bédier, les enseignes ont signé mercredi une charte pour formaliser leurs engagements autour de six thèmes : innovation, optimisation des coûts, collaboration marketing, export, visibilité de l'offre et développement durable. Rien de bien nouveau mais un engagement à rendre des comptes d'ici deux ans et quelques initiatives intéressantes. Par exemple, la mutualisation des échanges logistiques mise en avant par Carrefour. « Le fait de pouvoir livrer à des entrepôts à proximité de nos usines, le distributeur se chargeant ensuite de mutualiser les camions avec plusieurs PME, représente une vraie aide car mes frais logistiques varient du simple au double entre deux enseignes », explique le PDG des limonades Lorina, Jean-Pierre Bargon. Casino, de son côté, mettra bientôt les informations clients issues des tickets de caisse à disposition de ses PME pour qu'elles puissent gérer leur catégorie comme les grands groupes, qui ont les moyens de payer ces études. System U s'engage, lui, à prendre plus de temps pour rencontrer les dirigeants de PME, etc. « Nous espérons que ces engagements écrits nous permettront d'arriver plus vite à des résultats », déclare le représentant des PME, Gilles Charpentier, qui annonce la création d'une marques « PME France » à horizon d'un an pour identifier en rayon les produits issus des PME françaises.partenariat renforcéà travers une étude Nielsen, les distributeurs ont par ailleurs prouvé que leur partenariat avec ces petites entreprises se renforçait, contrairement aux idées reçues. Les PME rassemblent 93 % des fournisseurs et leurs marques représentent 28 % des références en 2008, contre 23 % en 1999, même si elles sont encore sous représentées en rayon. Comme si cette opération séduction ne suffisait pas, la FCD s'offre une pleine page ce jeudi dans l'hebdomadaire « Le Point » pour répondre à son dossier à charge contre la distribution, qui titrait notamment sur « La machine des broyer des PME ». « Mais ne croyez pas qu'on achètera une page de pub à chaque attaque ! » s'amuse Jérôme Bédier. Sophie Lécluse

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :