Gecina émet des Ornane pour 320 millions d'euros

 |  | 266 mots
Lecture 1 min.
LA VALEUR À SUIVREChristophe Clamageran, le tout nouveau patron de Gecina n'aura pas mis longtemps à imprimer sa marque : nommé en novembre dernier pour remettre d'équerre cette entreprise malmenée par une gouvernance espagnole quelque peu décriée, il vient de mettre au point avec ses banquiers un appel au marché. Celui-ci prend la forme d'une émission d'Ornane (Obligations à options de remboursement en numéraire et/ou en actions nouvelles et/ou existantes), pour un montant maximal de 320 millions d'euros (250 millions si la clause de surallocation n'est pas excercée). La période de souscription est comprise entre le 1er et le 6 avril. financer les projets«?L'émission des obligations a pour objet de diversifier les sources de financement de la société. En outre, les fonds issus de la présente émission permettront de répondre aux besoins généraux du groupe et notamment ses projets de développement futurs ou existants?», explique la direction. Au début du mois, Standard and Poor's avait relevé sa note sur la dette long terme de Gecina à BB + contre BB -, maintenant celle court terme à B. L'agence de notation motivait cette amélioration par les récents changements intervenus au sein de la gouvernance de la foncière. Car outre l'arrivée d'un professionnel reconnu du secteur en la personne de Christophe Clamageran à la place de Joaquin Rivero, d'autres membres espagnols du conseil d'administration ont été remplacés par des représentants de grandes institutions françaises et des administrateurs indépendants. Gecina entend maintenant profiter activement de la reprise du marché. P.B.B. ? 2,61 %+ X,XX %

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :