La Bourse de Paris évite de justesse un deuxième repli consécutif

 |   |  353  mots
La Bourse de Paris s'est bien reprise mardi en fin de séance, évitant de justesse un deuxième repli consécutif. Le CAC a ainsi terminé en hausse de 0,11 % à 3.490,79 points. L'indice parisien avait ouvert en nette baisse dans le sillage des places asiatiques (avec notamment un repli de 3,55 % à Tokyo). Mais la progression plus forte qu'attendu du moral des ménages américains a permis aux marchés de limiter leurs pertes et de repasser dans le vert dans les dernières minutes. Pour cette ultime séance du mois d'août - qui a vu le CAC chuter de plus de 4 % - les volumes sont été bien plus importants que la veille, dépassant les 3 milliards d'euros. Les opérateurs avaient en effet de quoi se sustenter avec une salve, l'une des dernières de la saison, de publications de résultats trimestriels. À ce petit jeu, Iliad s'est particulièrement illustré. La maison mère des fournisseurs d'accès Internet Free et Alice s'est envolée de 6,76 % à 74,20 euros, après avoir publié des performances nettement supérieures aux attentes des analystes au titre du premier semestre. À l'opposé, Ipsen (- 3,47 % à 26,95 euros), Mersen (- 3,51 % à 27,20 euros) et Eurazeo (- 2,09 % à 46,01 euros) n'ont pas convaincu les investisseurs. Tout comme Hermès, qui a chuté de 2,69 % à 143 euros. Les marchés espéraient que le groupe de luxe, dont l'action a touché la semaine passée son plus haut niveau historique, se montre plus optimiste dans ses perspectives. De son côté, Carrefour a fait état d'un résultat d'exploitation de 1,1 milliard d'euros au premier semestre, un chiffre légèrement supérieur aux prévisions des opérateurs. Mais le titre du premier distributeur européen a été boudé, perdant 0,78 % à 35,83 euros. Si les valeurs financières ont une nouvelle fois été à la peine - Crédit Agricolegricole a signé la plus mauvaise performance du CAC avec une chute de 2,36 % -, d'autres titres particulièrement affectés ces derniers jours se sont repris. C'est notamment le cas de Vallourec (+ 2,77 % à 67,79 euros), de Saint-Gobain (+ 1,93 % à 29,04 euros) et de Safran qui s'est adjugé 2,65 % à 19,39 euros, au lendemain d'une forte baisse. Jérôme Marin+ 0,11 %

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :