Le retour de la publicité redonne le sourire aux groupes de médias

3 mn

Après plusieurs années catastrophiques, les groupes de média ? en particulier ceux qui vivent de la publicité ? retrouvent le sourire. Chaque jour ou presque, ils annoncent des résultats meilleurs que prévu, et des perspectives radieuses. Mardi soir, Havas a publié un chiffre d'affaires en hausse de 4,2 %, une croissance organique de + 1,2 %, et un bénéfice net en hausse de 22 % pour le premier semestre. Le matin même, le géant allemand des médias Bertelsmann avait révisé à la hausse ses prévisions pour l'exercice 2010?: il promet désormais une croissance de son chiffre d'affaires et de son bénéfice opérationnel, qu'il espérait stables auparavant. Le bénéfice net devrait dépasser les 500 millions d'euros, soit mieux que la fourchette promise précédemment (400 à 500 millions). Bertelsmann (présent en France notamment via M6, RTL et Prisma) constate « un retournement des marchés publicitaires européens », qui sont « plus favorables ». Au premier semestre, le groupe allemand a réalisé un bénéfice net de 170 millions (contre une perte de 368 millions un an plus tôt) sur un chiffre d'affaires de 7,36 milliards (+ 3,9 %). La radio repart enfinToujours mardi, NRJ a aussi publié de bons résultats, qui ont fait grimper le cours de 2,2 %. « En juillet et août, le groupe NRJ enregistre une nette progression de ses recettes publicitaires en France, qui devrait se poursuivre en septembre », a indiqué le PDG, Jean-Paul Baudecroux. « Septembre se profile bien. Et pour 2011 je suis très confiant, et n'ai pas de sujets d'inquiétude », a ajouté Kevin Benharrats, le directeur délégué au développement commercial. L'activité radio en France, après une longue chute, est enfin repartie à la hausse?: + 2,7 % au premier semestre (+ 0,5 % au premier trimestre, puis + 4,4 % au deuxième trimestre). Quant aux chaînes de télévision (essentiellement la chaîne TNT gratuite NRJ 12), elles ont vu croître leur chiffre d'affaires de 51 % (à 30 millions) et leurs pertes opérationnelles se réduire de moitié (à - 4,4 millions) sur les six premiers mois de l'année. L'équilibre, prévu pour 2011, a déjà été atteint pendant plusieurs mois. « On arrive à accroître les prix de vente en télévision, mais en radio c'est plus difficile », a expliqué Kevin Benharrats. La semaine dernière, Lagardèrerave;re avait aussi rehaussé ses prévisions?: il table désormais sur une croissance de 3 % de ses recettes publicitaires (et non plus sur une stabilité), et un recul de son bénéfice opérationnel dans les média limité à 5 % (contre 10 % auparavant). Il a prédit des recettes publicitaires en hausse de 6 % cet été, en ligne avec la croissance enregistrée au printemps. « Les évolutions observées sur le marché publicitaire depuis quelques mois sont encourageantes. Nos résultats sur le deuxième trimestre confirment la reprise du marché publicitaire constatée au premier trimestre », a indiqué le groupe. Dans la radio, Europe 1 revendique ainsi une croissance de 15 % au premier semestre. Les radios musicales (Virgin et RFM) sont en recul sur le semestre, malgré une « légère » croissance au deuxième trimestre. Au total, les recettes des radios françaises croissent de 15 % au printemps. Quant aux magazines de Lagardèrerave;re en France, leurs recettes publicitaires sont aussi en hausse, mais leur diffusion en léger recul, aboutissant au total à une stabilité. Suite à tous ces bons résultats, les agences médias ont revu leurs anticipations à la hausse. Lundi, Carat a relevé de 1,7 % à 2,9 % sa prévision de croissance pour le marché français en 2010. Mi-juillet, ZenithOptimedia était passé de + 1,1 %à + 1,7 %... sa troisième révision à la hausse consécutive. Mais les groupes médias comme les agences restent très prudents sur 2011.

3 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.