Hervé Morin : « L'A400M n'existe que grâce à moi »

 |   |  501  mots
En tant que ministre de la Défense, vous vous êtes beaucoup battu pour la survie du programme A400M alors que certains voulaient l\'arrêter en 2009 et 2010…... Le programme A400M n\'existe que grâce à moi. Politiquement c\'est moi qui l\'ai sauvé dans l\'indifférence totale de l\'Elysée et de Matignon, qui pensaient que le programme était mort. Ils ne croyaient pas non plus que je pouvais sauver l\'A400M. Si je n\'avais pas fait à plusieurs reprises le tour des capitales européennes puis organisé la réunion de la dernière chance des ministres de la Défense au Castellet dans le Var, il n\'y aurait pas aujourd\'hui cette cérémonie à Séville.La réunion du Castellet a permis de faire approuver une contre-proposition des Etats à EADS. En contrepartie, l\'ancien président d\'EADS Louis Gallois, qui était à Munich, a demandé à chacun des participants sur mon téléphone portable s\'ils allaient s\'opposer à l\'accord entre EADS et le Royaume-Uni (Londres voulait moins d\'appareils que prévu initialement, ndlr). Nous avons aujourd\'hui le plus grand programme européen jamais réalisé. Et je le revendique en tant qu\'Européen que je suis. Etes-vous convaincu qu\'il a un avenir commercial ?Je suis convaincu que l\'A400Ml va faire un malheur à l\'exportation et qu\'il aura un succès commercial. Souvent lors de mes déplacements à l\'étranger, les responsables militaires et politiques me posaient des questions sur l\'avenir du programme. Il y avait des expressions d\'intérêt évidents notamment dans certains pays comme ceux du Golfe mais aussi au Brésil et en Australie.Cet avion n\'a d\'ailleurs pas d\'équivalent dans le monde. Il a le meilleur rapport tonne transportée. Et il peut emporter sur des distances très longues des équipements majeurs comme des hélicoptères et des blindés pour des opérations extérieures.Le programme est à nouveau dans les turbulences avec la loi de programmation militaire en France.C\'est le vrai sujet aujourd\'hui. On voit bien à quel point la loi de programmation militaire est un enfumage de première grandeur, notamment pour l\'A400M. On nous raconte des mensonges. Je pense que la cible va descendre de 50 appareils à 35 ou 30 pour la France et qu\'au lieu d\'en avoir 30 à l\'horizon 2020, il y en aura que quinze.Heureusement, nous avons la chance qu\'EADS porte ce programme. Il peut compenser les pertes de l\'A400M avec les ventes d\'appareils civils. Quand François Hollande dit que la loi de programmation militaire maintient les capacités, ce n\'est pas vrai. On le voit bien dans le transport militaire tactique et stratégique. On assiste à un véritable déclassement de notre ambition. La France va rester dépendante d\'autres pays pour pouvoir mener des opérations extérieures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :