Le "mystère" de la baisse massive du chômage en août est éclairci

 |   |  448  mots
Le \"mystère\" des chiffres du chômage du mois d\'aout serait en passe d\' être éclairci.  277.500 demandeurs d\'emploi n\'avaient pas \"pointé\" en aout, contre 200.000 personnes le mois précédent et 200.000 lors du mois d\'aout 2012. Une telle flambée (38,8%) ne s\'était pas vue depuis l\'an 2000, alors que la conjoncture économique était bien différente. Ces 277.500 personnes avaient alors été retirées de la liste officielle des demandeurs d\'emploi pour \"cessations d\'inscriptions pour défaut d\'actualisation\", soit 77.500 personnes de plus que les 200 000 enregistrées en moyenne chaque mois.De nombreux observateurs s\'étonnaient de ce \"pic\" qui ne correspondait à rien de logique... A commencer par le ministre du Travail lui même qui avait demandé une enquête. Il faut dire que le sujet est assez politiquement chaud.L\'opérateur SFR a connu une défaillance dans ses messages de relanceLa réponse est rapidement venue de Pôle emploi et de la Dares (service statistiques du ministère du travail): l\'opérateur SFR a indiqué avoir rencontré une grave défaillance dans l\'acheminement d\'une partie des messages de relance (SMS et message vocaux) adressés aux demandeurs d\'emploi qui n\'ont pas encore effectué leurs obligations de déclaration. Bref, certains chômeurs n\'ont pas reçu ces messages et ont donc été écartés des listes.Pôle emploi présente ses excuses aux personnes concernées!!! Mais l\'opérateur l\'agence publique explique aussi que ce dysfonctionnement a ainsi \"contribué à la diminution [de 50..000 personnes en catégorie \"A\"] du nombre de demandeurs d\'emploi inscrits à Pôle emploi en aout 2013\".La diminution du chômage confirmée mais diminuée de moitiéSelon Pôle emploi et la Dares \"on peut estimer que l\'impact à la baisse de ce dysfonctionnement sur le nombre d\'inscrits en catégories A,B,C est compris dans une fourchette de 32.000 à 41.000, dont 21.000 à 28.000 en catégorie A. Ainsi, en l\'absence de ce dysfonctionnement, on peut estimer que le nombre de demandeurs d\'emploi en catégorie A,B,C aurait connu en août une diminution comprise entre 22.000 et 31.000 (soit entre - 0,4% et - 0,6% au lieu du - 1,3% enregistré); pour la catégorie A, la diminution aurait été comprise entre 22.000 et 29.000 (soit entre - 0,7% et -0,9% au lieu du - 1,5% constaté).\"Des oreilles ont du siffler à Pôle emploi et chez SFR, tant les données sur le nombre des demandeurs d\'emploi sont devenues sensibles, avec l\'objectif de François Hollande de parvenir à une \"inversion durable\" de la courbe du chômage à la fin de l\'année.   

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :