Le ministère de l'Éducation estime avoir des marges d'économies

Plus gros budget de la nation avec 60,5 milliards d'euros (si l'on prend en compte le coût des pensions) et premier employeur de l'État, l'Éducation nationale paie le plus lourd tribu en matière de suppressions de postes dus au non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite : 16.000 postes en 2011, alors que 50.000 ont déjà été supprimés entre 2007 et 2010. La communauté éducative craint donc pour l'avenir du système scolaire. Au ministère de l'Éducation, on estime au contraire qu'il reste des marges d'économies puique l'on compte encore 45.267 enseignants de plus par rapport à 1990, alors que le nombre d'élèves est inférieur de 604.300 élèves. Et le pic d'effectifs enseignants atteint il y a dix ans n'a pas permis d'améliorer les résultats scolaires, explique le ministère, précisant que les postes suprimés dans le primaire (8.967 qui intègrent la résorption de 5.600 « surnombres » dus à des départs à la retraite plus importants que prévu) et dans le secondaire (4.800) ne pèsent que 0,9 % des effectifs totaux. mettre en réseau Plusieurs leviers ont été identifiés pour rationaliser encore l'emploi enseignant pour 2011-2013 « sans dégrader le taux d'encadrement » : augmentation du nombre d'élèves par classe dans les écoles et collèges (10.000 collèges ont des classes inférieures à 19 élèves) non situés en zones prioritaire, réaffectation devant les élèves de 22.000 enseignants dits « hors la classe », mettre en réseau les établissements pour éviter les mini structures, formation hors du temps de service, rationalisation des options dans des lycées professionnels ou encore « toilettage » des heures de décharge (utilisés par les enseignants pour d'autres tâches) en leur préférant les heures supplémentaires (dont l'enveloppe passe de 1,25 à 1,41 milliards d'euros). Le ministère assume d'autant plus cette politique que désormais, ce seront aux académies, dans le cadre d'un « dialogue de gestion rénové », d'identifier et d'activer les leviers qui correspondent le mieux à leurs « besoins ». C. J.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.