« Certains pays émergents constituent des marchés à fort potentiel »

 |   |  205  mots
Quel est votre univers d'investissement ?Nous investissons sur les entreprises qui vendent des copies, voire des copies améliorées, de médicaments. Ces entreprises, appelés « génériqueurs », disposent d'un fort potentiel. Nous les sélectionnons une à une pour construire le portefeuille. De notre sélection émergent plusieurs grands thèmes.Quels sont-ils ?Nous nous intéressons à certains pays développés, comme la France, l'Italie ou encore le Japon, où l'utilisation de médicaments génériques est encore faible. De la même manière, certains pays émergents constituent des marchés à fort potentiel : l'Inde, mais aussi plusieurs pays d'Europe de l'Est, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Enfin, nous nous intéressons à certaines entreprises qui disposent de suffisamment de savoir-faire pour bénéficier d'une exclusivité commerciale sur des produits à forte marge.Comment vous positionnez-vous aujourd'hui ?Le thème des médicaments génériques reste très porteur. Pour preuve, l'intérêt que manifestent les grands groupes pharmaceutiques mondiaux pour les acteurs du secteur. Aujourd'hui, les niveaux de valorisation sont un peu élevés, c'est pourquoi nous portons notre attention sur les firmes les plus traditionnelles, moins exposées à un environnement plus difficile. Propos recueillis par T. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :