« ? Une nouvelle ère s'ouvre pour l'art contemporain marocain »

 |  | 440 mots
Lecture 2 min.
Marrakech s'offre le week-end prochain à l'art contemporain pour la première édition de Marrakech Art Fair. Des galeries du monde arabe y voisineront avec les galeries parisiennes La Bank ou Anne de Villepoix. Également au programme, des tables rondes, mais surtout des expositions d'artistes marocains locaux ou de la diaspora présentés dans des lieux rarement ouverts au public. Hicham Daoudi, le directeur de la manifestation, nous en dit plus.Qu'est-ce qui vous a donné envie de créer cette foire??Nous sommes les témoins d'un certain engouement au Maroc pour l'art contemporain. On s'est alors dit qu'il fallait une foire pour favoriser l'émergence de nos artistes sur la scène internationale.Comment avez-vous conçu Marrakech Art Fair??Nous avons été guidés par deux idées?: présenter la création contemporaine en donnant à voir des oeuvres venues de différentes parties du monde. Mais aussi faire participer la ville. Les visiteurs pourront ainsi découvrir l'art contemporain africain dans l'ancienne poste de la place Jamaa El Fna.À quoi ressemble la scène artistique marocaine??Disons que nous sommes au moment zéro d'une nouvelle création. Il y a un véritable passage de relais entre la génération précédente attachée à la peinture, et la nouvelle génération d'artistes qui utilise la photo ou la vidéo et impulse une nouvelle dynamique.Existe-t-il un marché de l'art au Maroc??Oui. De nouvelles galeries se sont créées ces dernières années. Il se vend des choses très éclectiques, du plus commercial au plus pointu. Les artistes marocains des années 1970 puis 1980 tels Jilali Gharbaoui (1930-1970), Chaabia (1929-2004) ou Mohamed Kacimi ont été réhabilités par l'histoire. À nous de donner un coup de pouce à ceux des années 2000.Le Maroc est-il un pays de collectionneurs??Tant qu'il n'y avait pas d'activité, c'était assez rare. Il y avait jusqu'à présent des accumulateurs et des amateurs. Mais aujourd'hui les gens se découvrent une véritable passion pour l'art. Et les amateurs se sont transformés en collectionneurs.Vous présidez Art Holding Morocco dont l'une des activités est la création de musée.On a fait de l'assistance muséographique pour le musée de la Banque du Maroc qui a ouvert à Rabat. Et nous avons postulé pour faire de même au musée d'Art contemporain de cette même ville. Il devrait bientôt ouvrir ses portes.Propos recueillis par Yasmine YoussiDu 9 au 11?octobre au Palace Es Saadi. www.marrakechartfair.com. Vols par Transavia à partir de 100?euros l'A/R. www.transavia.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :