Singapore Airlines va arrêter les vols les plus longs du monde

 |   |  559  mots
Derrière la commande géante de Singapore Airlines passée la semaine dernière à Airbus (20 A350-900 et 5 A380), d\'une valeur de 7,5 milliards de dollars, se cache une autre information. La compagnie asiatique va mettre fin dans un an, au dernier trimestre 2013, aux vols actuellement les plus longs du monde. Ceux qui relient Singapour à Los Angeles et New York, ou plus exactement les vols retours de ces deux lignes entre Los Angeles et Singapour et entre New York (Newark) et Singapour. Près de 19 heures pour le premier (18h50) et 18h à 18h30 pour le second.Des avions gourmands en kérosèneEn effet, dans l\'accord signé entre Singapore Airlines et Airbus, l\'avionneur s\'est en effet engagé à reprendre les cinq A340-500 que possède Singapore Airlines. Des quadriréacteurs à très long rayon d\'action dont la compagnie aérienne ne veut plus pour maintenir, dit-elle, une flotte jeune. Et, poursuit le transporteur, l\'absence dans sa flotte d\'appareils disposant d\'un tel rayon d\'action le contraint d\'arrêter ces deux lignes. Pour des analystes interrogées par l\'agence Bloomberg, l\'arrêt de ces deux lignes s\'explique par la cherté des prix du baril et le ralentissement de la demande sur les vols intercontinentaux. D\'autant qu\'avec ses quatre moteurs, l\'A340 est très gourmand en kérosène. Cela, alors que depuis deux ans Singapore Airlines a fortement augmenté ses capacités vers New-York et Los Angeles en positionnant l\'A380. Mais ce dernier fait une escale à Francfort et Tokyo. Cet hiver, ce sera un B777-300 ER qui assurera la liaison Singapour-Francfort-Newark.Avions 100% classe affairesSingapore Airlines exploite les deux lignes Singapour-Los Angeles et Singapour-Newark depuis 2004. Après avoir équipé ses appareils de 181 sièges répartis dans deux cabines (64 business et 117 « super éco »), la compagnie est ensuite passée à une version 100% classe affaires avec seulement 100 sièges, ceux, très larges que l\'on retrouve dans ses A380. Ces vols sont très appréciés par la clientèle affaires car ils constituent un gain de temps par rapport aux vols via Tokyo ou Francfort (le gain est de 5heures dans ce dernier cas).Route polaireEn distance, les vols de Singapore Airlines sont les plus longs du monde : 15.350 kilomètres pour Newark et 14.100 kilomètres pour Los Angeles selon les chiffres fournis par la compagnie. La durée de vol un peu moins longue au départ de New-York vient de la route utilisée. Le vol de New-York emprunte la route polaire, tandis que le vol au départ de Los Angeles survole l\'océan pacifique, très venteux dans le sens ouest-est. A tel point que dans le sens Singapour-Los Angeles, la durée de vol n\'est plus que de 16 heures. Comme la route survolant le pôle nord est beaucoup moins venteuse, il n\'y a que très peu de différence entre la durée du vol aller et retour.Qantas prendra le relaisAu regard des programmes actuels des compagnies aériennes (s\'ils ne bougent d\'ici à l\'arrêt des vols de Singapore Airlines), le vol le plus long du monde en distance, une fois arrêtés ceux de Singapore Airlines, sera le Brisbane-Dallas de Qantas. Aujourd\'hui, le vol retour dure 16h15. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :