Hermès : pourquoi Bernard Arnault s'accrocheAlors qu'Hermès ...

Hermès : pourquoi Bernard Arnault s'accrocheAlors qu'Hermès et LVMH s'apprêtent à publier des chiffres d'affaires record pour 2010, l'intérêt de Bernard Arnault pour la belle maison artisanale de la rue Saint-Honoré n'est pas près de s'effriter. Le roi du luxe compte sur les divisions des trois branches familiales. Dans un entretien à « La Tribune », Élisabeth Ponsolle des Portes, déléguée générale du Comité Colbert, fait le bilan d'une folle année 2010 dans le luxe. « Des taux de croissance autour de 25 % et au-delà ne sont pas rares », assure-t-elle. Et de constater que les entreprises françaises ont « mieux performé » que la concurrence étrangère. page 10 et l'analyse de Sophie Lécluse page 31