Hollande met ses bouteilles aux enchères

 |   |  338  mots
Il n’y a pas de petites économies. Prenant à cœur d’être un exemple pour ses concitoyens, François Hollande a décidé, pour renouveler sa cave, de se séparer de 10% de la réserve élyséenne, soit quelques 1200 bouteilles de vins, et prévoit de réinjecter le reste des bénéfices dans le budget de l’Etat.  Au Lab Europe 1, l’entourage de François Hollande explique : \"la proposition a été faite au chef de l’Etat, et il l’a acceptée. Il s’agit de vins très anciens, pas consommés. Une partie des bénéfices sera reversée au budget de l’Etat. Mais non, ce n’est pas pour être un président normal !\"La vente aura lieu les 30 et 31 mai prochain à l’Hôtel Drouot, qui précise dans un communiqué que \"dans un souci de saine gestion, le produit de cette vente sera réinvesti dans des vins plus modestes, quand l’excédent sera reversé au budget de l’Etat.\" Si aucune estimation de montant ne peut être donnée, les Bordeaux et les Bourgogne ont bonne place dans la sélection de la sommelière de l’Elysée, Virginie Routis, avec des bouteilles pouvant atteindre 800 euros comme un Château Lafitte 1er Grand Cru classé de 1975 ou encore un Pétrus de 1990 estimé à 2200 euros. A titre de comparaison, la vente aux enchères de 2000 bouteilles de la cave de l’hôtel Crillon il y a quelques jours avait rapporté quelques 300 000 euros, quand le chef catalan Ferran Adria récoltait lui près de 2 millions de dollars lors de la vente des grands crus de son restaurant.  Une recette qui peut sembler bien maigre, surtout quand Drouot ajoute que \"tout ces vins furent servis à la table du Président de la République et ont, pour certains, accompagné de grands moments de l’histoire de la 5è république.\"Pour aller plus loin, faites vous conseiller par des experts pour choisir votre v

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :