Le CAC 40 sauve les 3.500 points

 |   |  322  mots
La Bourse de Paris a connu une séance à deux vitesses mardi. Une grande partie de la journée a été plombée par des statistiques mitigées sur l'activité économique chinoise et en zone euro, qui ont relancé les craintes d'un ralentissement mondial, et de mauvaises nouvelles à prévoir sur les banques. Le CAC 40 a ainsi perdu jusqu'à 2,5 % à la mi-journée retombant vers les 3.400 points. nouvelles dépréciationsMais les indicateurs américains du jour ont permis au marché de limiter la casse. L'indice ISM (le PMI américain) manufacturier et les dépenses de construction se sont révélés nettement supérieurs aux attentes. Du coup, les marchés se sont redressés, le CAC 40 clôturant sur une baisse limitée de 0,13 % à 3.503,08 points. Les inquiétudes sur la croissance ont tout de même pesé sur les valeurs cycliques, les plus liées à la conjoncture. Vallourec a cédé 3,42 % à 146,95 euros, signant ainsi la plus forte baisse du CAC 40. ArcelorMittal a perdu 2,45 % à 24,28 euros et Technip 2,17 % à 51,77 euros. Autre grand contributeur à la baisse du marché : le secteur financier a été attaqué alors que la Banque centrale européenne a prévenu que les banques en zone euro pourraient inscrire de nouvelles dépréciations d'ici à la fin 2011. Crédit Agricolegricole a reculé de 1,85 % à 8,71 euros, Société Généralecute; Générale de 1,77 % à 34,18 euros, Dexia de 1,24 % à 3,33 euros et BNP Paribas de 0,7 % à 45,97 euros. A l'inverse, Cap Gemini a signé la plus forte hausse du CAC 40 (+ 1,74 % à 37,20 euros), grâce à un avis positif de Goldman Sachs. Enfin, Nicox réalise un retour en grâce sur le marché. Après s'être envolé de 20 % lundi, le titre de la société de biotechnologies a grimpé de 4,74 % à 3,36 euros dans de forts volumes. Après les déboires venus de son médicament Naproxcinod, le laboratoire a fait état de résultats précliniques prometteurs pour deux de ses candidats médicaments. Blandine Hénault- 0,13 %

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :