L'Etat reprend la main à l'assistance publique

 |   |  165  mots
L' Assistance publique-hôpitaux de Paris, premier groupe hospitalier d'Europe (90 000 personnes et 8 milliards d'euros de budget), vient de changer de patron. Raoul Briet, haut fonctionnaire spécialiste des questions de protection sociale, plutôt marqué à droite, vient de succéder à Jean-Marie Le Guen, député PS et adjoint au maire de Paris, à la présidence du conseil d'administration de l'AP-HP. Celui-ci était candidat à sa propre succession mais les «personnalités qualifiées» ont fait pencher la balance en faveur du candidat de l'Elysée. Même si cette présidence est surtout honorifique ( c'est le directeur général nommé par le gouvernement qui assume le pouvoir), ce choix est perçu à gauche comme une déclaration de guerre. Jusque-là, la présidence de l'AP-HP revenait automatiquement à un élu parisien. La gauche va donc pouvoir dénoncer encore plus fort qu'aujourd'hui le plan stratégique qui prévoit pluiseurs milliers de suppressions de postes d'ici 2014 afin de résorber le déficit de l?AP-HP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :