Une accumulation de sujets de friction

 |   |  328  mots
? La réforme du lycéeVisant à améliorer l'orientation et à permettre un accompagnement plus personnalisé des élèves, cette réforme s'applique cette rentrée en classe de seconde. Soutenue par plusieurs syndicats (le Sgen-CFDT et le SE-Unsa), elle est combattue par le Snes (majoritaire dans le secondaire) qui l'accuse d'être un moyen de supprimer des postes, de revoir à la baisse les enseignements fondamentaux et d'avoir été menée dans la précipitation. Pour preuve, les difficultés auxquelles ont été confrontés les éditeurs pour publier les nouveaux manuels en temps et en heure. Surtout, dans un contexte de réductions de postes, la plupart des syndicats estiment son application difficile.? Les suppressions de postesL'Education nationale paie un lourd tribut à la règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite : 50.000 postes ont été supprimés depuis 2007 et 16.000 devraient l'être en 2011. Classes plus chargées, moindre scolarisation des moins de 3 ans, appel à des contractuels étudiants ou jeunes retraités pour effectuer les remplacements sont autant de leviers d'économies envisagés, dénoncés par le corps enseignant. ? La réforme de la formation des enseignants C'est le sujet chaud de la rentrée. Recrutés désormais à bac + 5 (master), les débutants, moins formés à la pratique avant le concours, prennent directement une classe à temps plein alors qu'ils effectuaient auparavant une année en alternance. Ils seront accompagnés par un tuteur et les formations s'effectueront souvent hors du temps de service. Mais, selon les syndicats, le recrutement de ces tuteurs s'avère difficile malgré la carotte financière (2.000 euros de prime annuelle). ? La sécurité Le développement des équipes mobiles de sécurité et d'internats pour les élèves perturbateurs fait polémique. Tout comme la proposition de loi sur l'absentéisme et les mesures à venir sur les sanctions. Autant de diversions, selon les syndicats, qui y voient une manière de faire oublier les problèmes de fond. C. J.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :