Le prix des rues du Monopoly : les valeurs sûres ne sont plus celles que l'on croyait

Qui n\'a pas joué à ce jeu mythique lancé en 1935 aux Etats-Unis, le but étant de ruiner ses adversaires grâce à de juteuses opérations immobilières! La version française sortie au même moment a élaboré un parcours dans les rues de Paris avec une montée en puissance progressive suivant les différents quartiers. Depuis lors, les détenteurs de la marque n\'ont jamais fait évoluer ce parcours resté dans toutes nos mémoires. Il nous a donc semblé intéressant et ludique de voir si les rues les moins chères en 1935 le sont toujours ou si elles ont connu une montée en gamme, et si à l\'opposé, les rues les plus chères ont perdu de leur panache. Pour ce faire, nous avons demandé à MeilleursAgents.com de faire une recherche sur les prix pratiqués actuellement sur ces différentes zones. Notre objectif étant de voir si l\'ordre établi dans le jeu connaît aujourd\'hui des bouleversements et non pas de comparer les prix, les indications données sur le parcours cartonné ne reposant pas sur de réelles statistiques.• INFOGRAPHIE : Cheminez à travers les rues de Paris pour découvrir l\'évolution des prix iciSi l\'on commence par les plus faibles valorisations, on retrouve effectivement le boulevard de Belleville avec un prix au mètre carré médian pour un bien résidentiel de 6.549 euros. En revanche, le boulevard de la Villette, plus cher que l\'avenue de la République dans le jeu, arrive en dernière place avec un prix médian de 6.470 euros le m2. Grosse descente aux enfers aussi pour la rue Lafayette qui, très bien placée dans le jeu (elle arrive tout de suite avant l\'avenue de Breteuil) est maintenant dans le trio de queue avec un prix médian de 6.920 euros le m2 (avec certes une fourchette haute à 9.043 euros le m2). Idem pour la rue de Paradis, elle aussi dans le bas du palmarès avec un prix médian de 7.760 euros le m2. L\'avenue de la République, elle, ne bouge pas beaucoup, avec des niveaux de prix médian (8.613 euros le m2) relativement modestes par rapport aux quartiers plus «rupins».Parmi les très belles montées en puissance, à noter celles des rues Lecourbe et Vaugirard qui, mal placées dans le jeu, devancent maintenant la place de la Bourse avec des prix médians respectifs de 9.040 euros et 9.051 euros le m2. De même, la rue de Courcelles enregistre-t-elle un remarquable bond en avant par rapport au parcours du jeu. Prix médian de ce quartier aujourd\'hui: 9.851 euros le m2. Dans le même sens, l\'avenue Henri Martin, relativement bien placée dans le jeu, fait dorénavant partie des rues les plus chères de Paris avec un prix médian de 12.488 euros le m2 et des points hauts à... 20.724 euros le m2.Il est tout aussi intéressant de noter que l\'ordre du dernier quartile, le plus cher, a changé. Si la rue de la Paix conserve toutefois sa médaille d\'or avec un prix médian de 14.733 euros le m2, la médaille d\'argent revient aujourd\'hui à l\'avenue Foch (quatrième dans le jeu) avec 12.859 euros le m2. La médaille de bronze est décernée à l\'avenue de Breteuil (5e dans le jeu) avec 12.674 euros le m2. L\'avenue Henri Martin arrive donc en quatrième position devant le boulevard Saint Michel qui, lui aussi enregistre une formidable montée en gamme par rapport au parcours initial avec un prix médian de 12.481 euros le m2. On remarquera parallèlement la légère disgrâce de l\'avenue des Champs-Elysées passant de la seconde place dans le jeu à la sixième place selon les chiffres de notre palmarès avec un prix médian de 12.363 euros le m2.Autres temps, autres mœurs? Les mutations sociologiques de la population française ont forcément des conséquences sur ses habitudes et ses besoins résidentiels. Phénomènes de modes, choix de certaines constructions, aura de la capitale vis-à-vis des étrangers ou conséquence de l\'effet de rareté, certains quartiers parisiens ont effectivement prix de la valeur au détriment d\'autres. Avec toutefois cette déroutante constante: quelle que soit la zone étudiée, les prix ont atteint des niveaux hors normes poussant toujours plus de primo-accédants à se reporter sur les banlieues ou d\'autres villes de province. Pour aller plus loin :Découvrir le plateau mis à jourEstimez votre bien immobilierDécouvrez les prix de l\'immobilier partout en France

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.