Obeo modélise les logiciels

Les trois fondateurs et associés d'Obeo ont juste la trentaine et déjà un parcours étonnant. Depuis 2006, ils ont créé une trentaine d'emplois, génèrent un volume d'affaires de 1,6 million d'euros (chiffre d'affaires 2008 attendu à 2,5 millions cette année) et séduit des clients aussi prestigieux que Thales, Airbus ou Capgemini. Stéphane Lacrampe, étienne Juliot et Jonathan Musset ont conçu des outils de modélisation des logiciels. Cela permet d'une part d'accélérer leur développement et d'autre part d'automatiser leur modernisation en fonction de l'évolution des plates-formes. « L'objectif est de conserver le patrimoine d'un logiciel afin de pouvoir l'utiliser dans un nouveau langage », précise Stéphane Lacrampe, le directeur. Tous les secteurs de l'informatique de gestion sont concernés : banques, assurance, informatique embarquée, etc.Le business modèle est assez unique dans la mesure où toute la technologie d'Obeo s'appuie sur la plate-forme libre d'accès Eclipse, le chiffre d'affaires étant généré par l'adaptation du système aux besoins de l'usager. « Nos clients ont ainsi l'assurance que nos produits sont pérennes », indique Stéphane Lacrampe qui entend toutefois développer des logiciels propriétaires (10 % de l'activité), plus rémunérateurs. Il fonde de gros espoirs, notamment à l'international, sur Obeo Designer, un logiciel de modélisation de systèmes complexes d'ingénierie sorti en juin. Une levée de fonds de 1,5 million à 2 millions est envisagée en fin d'année pour financer le déploiement à l'international avec comme cible les États-Unis et l'Allemagne. Fabienne Proux, à Nantes

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.