L'atlas mondial de la reprise

 |   |  120  mots
C'est officiel : les États-Unis, en affichant une croissance annuelle de leur PIB de 3,5 % au troisième trimestre, ont rompu avec la récession. Mais, en Europe, la France et l'Allemagne, avec une progression plus modeste, certes, avaient réussi à tordre le cou de la crise avant l'Amérique. Toutefois, si la Pologne s'en sort très bien, l'Espagne et le Royaume-Uni, au contraire, sont encore englués dans un marasme tenace. Quant aux pays émergents, de l'Amérique latine à l'Afrique, ils semblent mieux armés cette fois-ci pour profiter du rebond de l'activité mondiale, guidé une fois de plus par la Chine, dont la croissance, à près de 9 % par an, ne se dément pas.pages 2-3 et éditorial page 9

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :