En bref

 |   |  376  mots
STRONG>François Hollande préconise l'organisation d'un vaste chantier social en 2012L'ancien premier secrétaire du Parti socialiste a souhaité dimanche l'organisation d'un vaste débat social si le candidat de gauche est élu en 2012. « Celui qui sera élu devra faire une séance longue, plusieurs mois même, de dialogue social sur trois enjeux : l'emploi, la protection sociale et les conditions de travail, et dire clairement ce qui relève de la loi et ce qui relève de la négociation collective », a-t-il expliqué sur iTtélé et France Inter. « J'appelle ça les assises de la démocratie sociale, c'est là que ça doit se jouer », a ajouté le député de Corrèze, candidat presque déclaré aux primaires du PS pour la présidentielle.Jacques Attali met en garde contre un remaniement en novembreLe président de la Commission sur la libération de la croissance, Jacques Attali, a mis en garde dimanche contre un remaniement en novembre, synonyme à ses yeux de « chaos » budgétaire. « Indépendamment du choix des hommes, je ne suis pas convaincu que ce soit une priorité ou le bon moment », a-t-il déclaré. « Si je regarde avec une certaine distance les événements, je m'aperçois que dans l'histoire de la Ve République, on a presque jamais changé de Premier ministre au second semestre et ce n'est pas un hasard », a fait valoir l'économiste. Les soldes flottants, une espèce en voie de disparition ?Un rapport commandé à la mi-septembre par le secrétaire d'État au Commerce Hervé Novelli, et qui devrait être rendu d'ici une dizaine de jours au lieu du 1er novembre comme initialement prévu, devrait plaider pour la suppression de ce dispositif inauguré par la loi de modernisation de l'économie (LME) de 2008. Selon « le Journal du dimanche », le rapport confié à l'Institut français de la mode et au Crédoc confirme une analyse partagée par la majorité des commerçants, hostiles aux soldes flottants. Ce dispositif peut être simplement supprimé par décret, voire mourir de sa belle mort non utilisé par les commerçants, ou enfin modifié par le gouvernement pour être plus efficace. La décision reviendra sans doute au prochain titulaire du porte-feuille du Commerce.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :