La climato-sceptique

 |   |  170  mots
« Si je suis élue, non seulement je repousserai l'application de la loi sur le réchauffement climatique mais je la modifierai. » Dans la course aux voix, Meg Whitman, candidate républicaine au poste de gouverneur de la Californie, attaque le « Global Warming Solution Act » de son prédécesseur Arnold Schwarzenegger, qui veut ramener en 2020 les émissions de gaz à effet de serre de l'État à leurs niveaux de 1990. « Ce texte va détruire des emplois », insiste-t-elle, alors que le chômage atteint 12,4 % en Californie. Tout comme son adversaire démocrate, Jerry Brown, Meg Whitman n'appuie pas la Proposition 23, sur laquelle les électeurs se prononceront ce mardi. Ce texte réclame que la loi soit suspendue tant que le chômage ne sera pas retombé à moins de 5,5 %. Dans une Californie pionnière de l'Amérique « green », un recul serait un grand pas en arrière pour le discours écologiste aux États-Unis. Et symboliserait le triomphe des lobbies industriels. J. M.Meg Whitman Candidate républicaine au poste de gouverneur de Californie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :