Les internautes ont confiance en Facebook

 |   |  327  mots
Inconscients les Français ? Les internautes ont beau multiplier les mésaventures sur les réseaux sociaux - plusieurs salariés ont été mis à pied par leur entreprise en France et à l'étranger - la population se dit confiante dans les réseaux sociaux. Ainsi, 67 % des Français considèrent que « l'on peut très bien s'inscrire sur Facebook », à condition de faire attention « aux informations personnelles que l'on y met et aux personnes qui y ont accès ». C'est ce qui ressort du dernier sondage BVA, BFM, « La Tribune » et Avanquest Software.Réalité des dangersÀ première vue, les Français ont pris conscience de la nécessité de paramétrer leurs comptes Facebook pour protéger leurs données. Et si cette condition est remplie, le réseau social est, selon eux, sans danger. Plus l'internaute est jeune et passe du temps sur la Toile, plus il est sûr de son fait. La proportion d'internautes confiants monte à 89 % pour les 15-24 ans et tombe à 40 % pour les plus de 65 ans. Les internautes prennent-ils toutes les précautions nécessaires ou ne se rendent-ils simplement pas compte ? Récemment, deux salariés ont été licenciés de leur société, Alten, après des propos désobligeants tenus sur leur chef de service. Les prud'hommes ont considéré qu'Alten était dans son bon droit et que les salariés avaient tenu des conservations publiques compte tenu du paramétrage de leur compte, qui était accessible aux « amis d'amis », sortant ainsi du cadre strictement privé. L'affaire montre la dichotomie entre le degré de confiance des internautes et la réalité des dangers encourus. Une ambiguïté soigneusement entretenue par Facebook, qui communique largement sur les possibilités de paramétrage des comptes et sur leur niveau de sécurité. Avec l'expérience, les internautes les plus aguerris font attention sur Facebook, publiant de moins en moins d'informations ou d'images qui pourraient leur nuire. Reste à éduquer tous les autres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :