Coface renoue avec les profits et recentre sa stratégie

 |   |  326  mots
Coface fait son aggiornamento. Trois mois après le limogeage de Jérôme Cazes, qui avait engagé une politique de diversification malgré les réticences de sa maison-mère Natixis, le nouveau directeur général, Jean-Marc Pillou, a annoncé mercredi un recentrage stratégique en marge de la présentation des résultats 2010. Coface est repassée dans le vert avec un résultat net de 61 millions d'euros, contre une perte de 163 millions en 2009. Ce redressement s'explique surtout par la forte baisse des sinistres, revenus à 53 % des primes contre 98 % en 2009. Mais Coface affiche aussi un chiffre d'affaires (CA) en hausse de 3,8 %, à 1,62 milliard, tiré par l'assurance-crédit (80 % du CA) et l'affacturage (7%).Coface veut désormais « enrichir et développer son offre » d'assurance-crédit dans les 65 pays où il est présent, et focaliser son activité d'affacturage sur les marchés les plus rentables et les plus porteurs de synergies avec l'assurance-crédit, notamment l'Allemagne et la Pologne, qui assurent les deux tiers des revenus de ce pôle. En revanche, elle va réduire très fortement ses activités de service à faible valeur ajoutée (12 % du CA). Enfin, Coface a annoncé l'abandon de son projet d'agence de notation européenne, invoquant des conflits d'intérêt avec son activité principale, et le rejet par les autorités européennes du modèle économique proposé, qui prévoyait de facturer la notation aux utilisateurs des notes, et non aux sociétés notées comme le font les leaders du secteur. CessionLa feuille de route du nouveau DG est ainsi de mettre en place un modèle profitable, autonome et plus lisible, avec en ligne de mire une cession dans les meilleures conditions de cet actif classé par Natixis en « participation financière ». La nouvelle stratégie sera dévoilée en détail à l'issue du premier semestre. D'ici là, Jean-Marc Pillou estime prématuré d'envisager des réductions d'effectifs ou des cessions d'actifs. B. J.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :