Mélenchon : DSK « ne peut pas gagner » en 2012

 |   |  312  mots
Invité ce dimanche de « La Tribune BFM/Dailymotion », Jean-Luc Mélenchon a vivement dénoncé « la cure d'austérit頻 déclenchée à Athènes. « Je suis très inquiet », a dit le président du Parti de gauche, pour qui ce plan « d'une cruauté extraordinaire » conduit la Grèce vers « l'implosion politique et économique ».Pour le sénateur de l'Essonne, les scénarios arrêtés pour résoudre la crise grecque rappellent « la désintégration politique et économique » de l'Amérique latine, « à coup d'interventions du FMI et de mise en place de gouvernements de droite puis de gauche ».« Les banques, le système financier, les agences de notation ont réussi une opération extraordinaire en Grèce, ils ne sont pas punis et passent donc d'un pays à l'autre. » « Moi, je mets en garde, je sais que je suis une voix isolée dans ce concert de coups de menton et d'autorité, ils vont tuer les Grecs?! » a lancé le président du Parti de gauche. dissuasion à gaucheInterrogé sur le rôle du directeur général du Fonds monétaire international (FMI), le socialiste Dominique Strauss-Kahn, Jean-Luc Mélenchon a par ailleurs estimé que le PS « serait bien mal inspiré de prendre un tel champion » pour l'élection présidentielle de 2012. « Il ne peut pas gagner?! Les gens vont se dire?: mais pourquoi on fait venir ce type qui a torturé à mort les Bulgares, les Hongrois, les Grecs. Les gens de gauche seront dissuadés d'aller voter, on peut quand même espérer que la gauche ait un candidat de gauche?! »Jean-Luc Mélenchon, qui sera reçu mardi par Éric Woerth dans le cadre des consultations des leaders politiques, a de plus estimé que « la bataille ne fait que commencer » sur la réforme des retraites après le tour de chauffe du 1er Mai. H. F.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :