Barnier veut une agence de notation européenneAprès la polém...

 |   |  271  mots
STRONG>Barnier veut une agence de notation européenneAprès la polémique suscitée par les dernières dégradations de notes souveraines en Europe, le commissaire européen au Marché intérieur, Michel Barnier (photo), envisage la création d'une agence de notation supplémentaire, européenne, qui viendrait s'ajouter aux trois agences d'origine anglo-saxonne (Standard and Poor's, Moody's et Fitch) qui se partagent l'essentiel du marché. « J'ai été surpris de la manière dont elles ont dégradé la notation grecque brutalement. Je ne vais pas me prononcer sur le résultat mais je pense qu'il faut davantage de considération quand on fait une notation sur un État », a-t-il déclaré dans les médias vendredi.Plusieurs mois d'hésitations20 novembre. Le gouvernement grec s'engage à réduire le déficit public de 12,7 % à 8,7 %.8 décembre. Fitch dégrade de nouveau la dette souveraine grecque.14 janvier. La Grèce dévoile un programme visant une réduction du déficit public à 2,8 % du PIB en 2012.3 février. La Commission européenne presse Athènes de réduire les dépenses salariales.5 mars. Adoption d'un nouveau plan d'austérité.18 mars. Georges Papandréou prévient que son pays ne peut pas emprunter à un taux trop élevé et qu'il pourrait faire appel au FMI.11 avril. Les ministres des Finances de la zone euro approuvent un mécanisme d'aide massive de 30 milliards d'euros.22 avril. Eurostat révèle que le déficit public grec est de 13,6 % du PIB au lieu de 12,7 %. Moody's abaisse à nouveau sa note d'un cran à A3.23 avril. Georges Papandréou demande l'activation du plan d'aide de l'UE et du FMI.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :