Droits de l'homme : le choc des photos

 |   |  281  mots
Hélas, on le sait trop bien : les droits humains les plus élémentaires ne sont pas respectés partout dans le monde. Loin de là. Mais quand cette triste réalité nous est projetée en pleine figure, la piqûre de rappel fait encore plus mal. C'est toute la force de l'exposition « Dignité, Droits humains et Pauvreté », organisée à l'Hôtel de ville de Paris sous l'égide d'Amnesty International. à travers une série de cinq reportages photographiques(*) en Inde, Macédoine, Nigeria, égypte et Mexique, sont illustrées les violations des droits fondamentaux essentiels au respect des droits humains : la nourriture, l'identité, le logement, la santé, la sécurité. On reste scotché, voire saisi par une certaine mauvaise conscience, en découvrant ces images de la province du Guerrero au Mexique où la population indigène est littéralement prise en tenaille entre l'armée, la guérilla et les narcos qui se livrent une véritable guerre. Le regard de cette femme violée de multiples fois par tout un escadron de soldats fait frissonner. Et que dire de ces Rom de Macédoine victimes de discrimination qui n'arrivent même pas à obtenir des papiers officiels prouvant leur existence. Là aussi l'objectif sait parfaitement faire ressortir leur misère. Et il en va de même pour les habitants des bidonvilles de Lagos ou de ceux du Caire. La détresse à quelques heures de vol de Paris. Une exposition à ne pas rater.Jean-Christophe Chanut* Philippe Brault (Egypte), Johan Rousselot (Inde), Jean-François Joly (Macédoine), Guillaume Harbaut (Mexique), Michaël Zumstein (Nigeria).« Dignité », exposition (gratuite) du 19 mai au 3 juillet ; Hôtel de ville de Pariswww.expo-dignite.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :