En bref

 |   |  592  mots
STRONG>Le marketing pour gagner en 2012On connaissait le marketing appliqué aux produits et services. Le voilà appliqué à la politique, avec une stratégie d'attaque pour conquérir un marché comme les autres?: celui des électeurs. Et ses incontournables ingrédients?: l'analyse de la situation politique française, du problème à résoudre et des forces en présence, à savoir un parti, le PS, en position de challenger, condamné à avoir une stratégie de projet, de changement, et non de bilan. Dans une démocratie, conquérir le pouvoir est un métier, l'exercer en est un autre. Et pour le conquérir, il faut comprendre sur quel terrain on opère?: quels sont les gènes de son camp, et ses valeurs, en particulier celles qui rassembleront le plus grand nombre?? Quel projet et quelle formulation synthétique et percutante le mobiliseront-ils?? Comment faire évoluer ses messages selon l'environnement et les circonstances?? A-t-on la volonté nécessaire pour aller jusqu'au bout?? Et l'auteur d'énumérer et d'analyser les problèmes sur lesquels le PS devra avoir des réponses claires, avec des positions qui lèveront ses contradictions internes?: une économie de marché, mais solidaire, entre capitalisme et socialisme?; un État exemplaire, mais modeste en taille?; la réduction des inégalités et de la pauvreté?; le problème de la pénurie de logements?; un système fiscal qui décourage le travail?; la baisse objective du niveau d'éducation, et l'augmentation des élèves en grande difficulté?; sans oublier la sécurité à laquelle ses électeurs aussi aspirent. Autant de terrains sur lesquels il est très attendu par les Français. Bref, l'auteur, un ancien de Colgate-Palmolive et du groupe M&M's-Mars, de L'Oréalcute;al et de Helena Rubinstein, estime que, avec une approche méthodique, une stratégie de l'offre et une stratégie de la demande, la conquête du pouvoir par la gauche devient possible. La politique est-elle réductible à un positionnement d'une crème de beauté, fût-elle de luxe?? V. S.?« Comment la gauche peut-elle gagner la présidentielle 2012?? », par Philippe Villemus (Éditions Eyrolles, 286 pages, 17 euros).La prochaine crise est devant nousAuteur de « Krach 2007 : la vague scélérate des subprimes », écrit dès 2006, André-Jean Locussol-Mascardi enseigne l'économie. Ce nouveau livre vient calmer tous ceux qui croient encore possible le retour au monde d'avant au vu du rétablissement apparent de la confiance. Une deuxième crise encore plus grave que la précédente est en gestation « et pourrait tout détruire sur son passage si on ne réagit pas immédiatement et efficacement », écrit-il. Mais en avons-nous encore le temps?? La thèse du livre, c'est que la mort du libéralisme est proche, car il n'a pas su tirer les leçons du passé... ?« Crise et suicide du libéralisme », André-Jean Locussol-Mascardi (Mon Petit Éditeur, 204 pages, 24 euros). Repères sur la France de 2011Comme chaque année, l'OFCE publie en cette rentrée son tableau de l'économie française, qui sera suivi d'un tableau de l'économie mondiale, pour 2011. Sous la direction d'Éric Heyer, les spécialiste de l'OFCE décryptent les grands dossiers de l'année à venir et les défis qui attendent les Français. Finances publiques, retraites, compétitivité, emploi, toutes les questions cruciales de la prochaine élection présidentielle sont passées au tamis. Sachant que beaucoup repose sur le pari d'une reprise encore balbutiante.?« L'économie française 2011 », OFCE (Éditions La Découverte, 127 pages, 9,50 euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :