Un écolier coûte en moyenne 5.700 euros

 |   |  285  mots
Le Luxembourg dépense dix fois plus pour l'enseignement de ses enfants que la Roumanie. Alors qu'un élève d'un établissement public de Bucarest coûte en moyenne 1.400 euros par an, le ministère de l'Éducation du grand-duché consacre plus de 14.000 euros à chacun de ses bambins. Avec 6.700 euros déboursés, la France se situe au-dessus de la moyenne européenne de 5.700 euros. Les frais de personnel forment le plus gros poste des budgets d'éducation en Europe, représentant en moyenne 72 % des dépenses.Mais les chiffres et classements contredisent la logique du « dépenser plus pour éduquer mieux ». Les Luxembourgeois figurent parmi les derniers de la classe européenne en compréhension de l'écrit, en maths et en sciences, selon une étude du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa). La France se positionne dans le haut de tableau, mais reste distancée sur tous les plans par le Royaume-Uni et la Finlande, qui décrochent la mention très bien avec un budget de 6.400 euros par élève, inférieur à celui de la France.coût pour les famillesLes pays latins et anglo-saxons présentent des systèmes différents. Plus encadrés, les jeunes français, italiens ou espagnols suivent des programmes nationaux, soumis à des notations chiffrées et peuvent redoubler. Leurs camarades britanniques et scandinaves jouissent de politiques d'évaluation plus souples. Pour ce qui est du coût supporté par les familles, les contrastes sont forts. D'après les associations de consommateurs, les parents déboursent à peine 112 euros en Autriche pour les fournitures scolaires de leur enfant, contre 150 en Belgique, 175 en France et jusqu'à 620 euros en Irlande, uniforme inclus.Yann-Antony Noghès, à Bruxelles

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :