les CHINOIs font une incursion DANS LE BTP EN FRANCE

 |   |  157  mots
Les entreprises chinoises de BTP, qui avaient déjà remporté deux contrats pour des sections d'autoroutes en Pologne, continuent à chasser sur les terres européennes. Le PDG d'Eiffage, Jean-François Roverato, a indiqué jeudi que son groupe avait été coiffé au poteau par un sous-traitant chinois pour réaliser les travaux de façade de la future tour Carpe Diem, propriété d'Aviva-Predica à La Défense, près de Paris. Le sous-traitant chinois, une société suisse appartenant à l'entreprise chinoise Yuanda, spécialisée dans les constructions métallurgiques, l'aurait emporté en offrant un prix de près de 30 % inférieur. « C'est un mauvais coup porté aux entreprises de notre pays dans une période difficile », a déclaré à l'AFP André Liebaud, président du Syndicat national des façades qui dénonce « le dumping économique, social et environnemental des Chinois qui veulent s'implanter en France comme ils l'ont fait en Afrique et en Europe de l'Est ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :