Moscovici craint que le shutdown américain ne "freine la reprise" économique en France

 |   |  314  mots
Le désaccord sur le budget américain entre les 435 membres de la Chambre des représentants des États-Unis peut-il freiner la reprise économique en France ? Le ministre de l\'Économie Pierre Moscovici le craint. A l\'occasion du Conseil des ministres de ce mercredi 2 octobre, il a souligné que \"l\'absence d\'accord politique au Congrès sur le relèvement du plafond de la dette, (…) pourrait freiner la reprise en cours\", a rapporté à la presse la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem.\"Nous attendons des chiffres plus précis mais il semblerait en effet que chaque jour de blocage conduise à une perte financière importante pour le pays (les États-Unis) et donc des conséquences sur ses partenaires\", a-t-elle précisé lors du compte-rendu du Conseil des ministres.Rebond de la croissance française confirméPierre Moscovici a émis cette confession tout en soulignant que l\'environnement international de la France s\'améliorait. La porte-parole du gouvernement a ainsi rappelé que \"sur le plan intérieur, les nouvelles sont plutôt bonnes: l\'Insee a confirmé le rebond de croissance de 0,5% au deuxième trimestre 2013 et l\'investissement des entreprises s\'est stabilisé au deuxième trimestre, après cinq trimestres de baisse\".Aux États-Unis, 800.000 fonctionnaires \"non essentiels\" pour la poursuite des activités de service public sont au chômage forcé depuis lundi minuit car les républicains bloquent l\'extension du plafond de la dette pour s\'opposer à l\'Obamacare défendu par Barack Obama, qui vise notamment à généraliser la couverture santé. Il s\'agit du premier \"shutdown\" depuis 17 ans. La dernière fois, c\'était arrivé sous la présidence de Bill Clinton et cela avait duré 21 jours, du 16 décembre 1995 au 6 janvier 1996.LIRE AUSSI :>> États-Unis: l\'administration fédérale suspend ses activités>> États-Unis: \"Les républicains ont tout à perdre avec le shutdown

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :