Le marché auto bondit, pas la production

 |   |  243  mots
Le marché automobile français est en plein boom. Avec 210.140 voitures particulières neuves immatriculées le mois dernier, il affiche une hausse de 20 % en données brutes, et de 25,6 % à nombre de jours ouvrables comparables. Sur dix mois, la progression dépasse les 4 %. À l'origine de cet engouement des Français pour l'automobile?: la prime à la casse de 1.000 euros et le bonus pour les petits véhicules sobres. Comme leur montant risque de diminuer l'an prochain, cette envolée devrait se poursuivre jusqu'en décembre. Un effet d'aubaine paradoxal pour le consommateur, puisque le gouvernement promeut la vente de voitures avec l'argent du contribuable, tout en fustigeant son utilisation au nom de la lutte contre l'effet de serre?!Ces diverses aides profitent notamment aux constructeurs français, spécialistes des modèles d'entrée de gamme. En octobre dernier, les immatriculations de Citroën se sont envolées de 21,5 %, celles de Peugeot de 22 %, celles du groupe Renault de 34,5 %. Malheureusement, ces bons scores n'empêchent nullement la production hexagonale de? poursuivre son inexorable déclin. Car les petits véhicules à succès sont souvent fabriqués hors de France, bas coûts obligent. Les Peugeot 107 et Citroën C1 proviennent de la République tchèque, la Renault Twingo de Slovénie, les Dacia Logan ou Sandero de Roumanie. La production automobile de Renault et PSA en France a donc encore reculé de 28 % sur neuf mois (hors utilitaires)?! Au grand dam des emplois. Alain-Gabriel Verdevoye

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :