Airbus pulvérise son record de ventes

Le groupe vise autant de livraisons en 2010, avec une montée en cadence sur l'A380.L'année qui vient de s'écouler a montré deux visages chez les constructeurs d'avions. Après quatre années de prises de commandes record, pendant lesquelles Airbus et Boeing ont gonflé leur carnet d'ordres de plus de 8.000 avions entre 2005 et 2008, le niveau est retombé, en 2009, à celui des années classiques en temps de crise. Autour de 600 avions (hors annulations) en cumul pour Airbus et Boeing, comme en 2002 ou en 2003. Les compagnies hésitent en effet à s'engager sur l'avenir (« La Tribune » du 29 décembre).En revanche, jamais dans l'histoire de l'aéronautique autant d'avions de plus de 100 places n'avaient été livrés aux compagnies, pourtant très touchées par la crise. Près de 1.000 appareils ont en effet été fournis en 2009, alors que le précédent record, de 914 livraisons, avait été établi en 1999. Une prouesse liée à la très bonne gestion de leur carnet de commandes ; les reports de livraisons de certaines compagnies étant compensés par des réceptions d'avions anticipées par d'autres.À ce jeu, Airbus a explosé les compteurs en pulvérisant son record de 483 appareils livrés en 2008, malgré les déboires du très gros porteur A380 qui n'atteint pas ses objectifs. Selon des sources concordantes, l'européen, filiale du groupe EADS, a livré 498 appareils (402 moyen-courriers de type A320, 86 long-courriers A330-A340 et 10 superjumbos A380) en 2009. Il aurait dû atteindre 499 exemplaires mais un A380 pour Qantas, espéré pour le 31 décembre, a légèrement ripé sur 2010. Une performance époustouflante atteinte deux ou trois fois seulement par Boeing (hors production de McDonnell Douglas, racheté en 1997).Sept années consécutivesCes chiffres seront dévoilés le 12 janvier. Tout comme les résultats de commandes brutes (hors annulations) où Airbus va annoncer avoir dépassé son objectif de 300 commandes.Déjà en tête, fin novembre avec 437 livraisons contre 430 pour Boeing ? dont l'objectif 2009 était compris entre 480 et 485 unités ?, Airbus est donc bien parti pour l'emporter pour la septième année consécutive face à son concurrent qui communiquera ses résultats commerciaux prochainement.Du côté des commandes également. Au 22 décembre, Boeing totalisait 141 commandes nettes (le total moins les annulations), quand Airbus en affichait 194 à fin novembre. Un chiffre auquel il faut ajouter, pour Airbus, les 30 appareils annoncés par le chilien LAN en décembre et, peut-être, les 15 de Malaysia, les 16 de China Eastern et les 25 de United si les acomptes de ces contrats ont été versés avant le 31 décembre. 2010 apparaît comme un défi. Mais selon nos sources, Airbus prévoit de livrer au moins autant d'avions qu'en 2009, la baisse de cadences sur les A320 en octobre dernier devant être compensée par la montée en cadence sur l'A380. Et par trois ou quatre A330-A340 prévus en 2009 et reportés à 2010.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.