l'équilibre budgétaire ... en 2020

 |   |  133  mots
Tout en insistant sur la maîtrise des dépenses publiques, le Premier ministre se défend d'imposer « une politique d'austérit頻. Car, dit François Fillon « une politique d'austérité, c'est quand on augmente les impôts et qu'on réduit les prestations ». Le gouvernement français a prévu de réduire le déficit public de 8,2 % du PIB à 3 % en 2013. Pour y parvenir, Bercy mise notamment sur une croissance forte et soutenue à partir de 2011 (+ 2,5 %) et sur une stricte limitation des dépenses publiques. Pour le retour à l'équilibre des comptes, le Premier ministre évoque « l'horizon 2020 ». Si le gouvernement se refuse officiellement à toute hausse d'impôt pour contribuer à réduire les déficits, le taux des prélèvements obligatoires passerait néanmoins de 41 % du PIB cette année à 43 % en 2013. A. E.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :