L'Espagne réussit son émission de dette et peut souffler

Grâce à la détente intervenue sur les marchés obligataires, l'Espagne a vu ses coûts d'emprunt baisser significativement lors de sa deuxième adjudication à long terme de l'année. Madrid a émis, ce jeudi, 3,5 milliards d'euros de titres à échéance octobre 2013 et janvier 2016, un montant dans le milieu de la fourchette annoncée plus tôt par le Trésor espagnol. La ligne à 3 ans a été adjugée à un taux de 3,25 %, contre 3,71 % le 2 décembre, tandis que les titres à 5 ans ont été placés à 4,04 %, soit 50 points de moins que le 13 janvier. La baisse des rendements a néanmoins eu un impact défavorable sur la demande des investisseurs, avec des ratios de couverture en baisse à respectivement 1,95 et 1,79.Coupes budgétaires Si cette érosion a incité les investisseurs à prendre leurs bénéfices, la baisse des taux espagnols observée depuis le début de la semaine souligne néanmoins l'apaisement des inquiétudes sur la situation financière de Madrid. Évoluant en sens inverse des prix, le taux des obligations à 10 ans espagnoles augmentait en fin d'après-midi de 6 points de base, à 5,15 %, après s'être détendu jusqu'à 5,01 % mercredi, son plus bas niveau depuis le 3 décembre. La prime de risque espagnole évoluait ce jeudi aux alentours de 184 points de base, proche de son plus bas niveau depuis début novembre, avant le sauvetage de l'Irlande. Outre les spéculations entourant le perfectionnement du fonds de stabilité, l'Espagne a engagé des réformes et des coupes budgétaires importantes. Après un début d'année sous tension, la route est donc plus dégagée, d'autant que l'Espagne a déjà émis 12,5 milliards d'euros de dette à long terme compte tenu du placement par syndication réalisé mi-janvier. Madrid a donc pris de l'avance sur son programme d'émission de 94 milliards d'euros, et n'aura quasiment aucun remboursement à effectuer avant les 15,5 milliards arrivant à échéance le 30 avril. Julien Beauvieux

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.