Le CAC 40 de nouveau dans le rouge

Le mouvement de consolidation se poursuit à la Bourse de Paris. Jeudi, le CAC 40 a clôturé en baisse de 0,74 % à 4.036,59 points. Les inquiétudes se sont renforcées face à la dégradation de la situation en Egypte où le conflit a tourné en affrontements entre les partisans et les détracteurs du président Hosni Moubarak. Le risque de contagion aux autres pays de la région suscite aussi des craintes. Les dégagements ont été d'autant plus importants que le CAC 40 a renoué avec des seuils techniques importants. Mercredi, l'indice avait atteint 4.089,64 points, dépassant son record en séance de 2010 pour toucher un plus haut depuis le 3 octobre 2008. Dans ce contexte, et alors que la BCE a maintenu ses taux, les bonnes statistiques macroéconomiques du jour n'ont pas eu d'effet. Pourtant, la croissance de l'activité dans la zone euro (PMI) a accéléré en janvier pour atteindre son plus haut niveau depuis neuf mois. Même tendance positive du côté des États-Unis où l'indice ISM du secteur des services a progressé contre toute attente en janvier tandis que les commandes à l'industrie américaine ont progressé plus que prévu en décembre de 0,2 %. De même, sur le front de l'emploi, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué. Mais les investisseurs attendent surtout vendredi la publication du rapport mensuel sur l'emploi. Renault en têteCôté valeurs, le secteur financier, à forte pondération dans l'indice, a pesé sur la tendance. Société Généralecute; Générale a terminé lanterne rouge du CAC 40 sur un net repli de 2,99 % à 46,52 euros. Première capitalisation du CAC 40, Total (- 1,02 % à 43,55 euros) a tiré également le marché à la baisse après les résultats décevants de Royal Dutch Shell. À l'inverse, Renault a réalisé la meilleure performance de l'indice (+ 2,52 % à 47,16 euros) après l'annonce surprise du volet industriel de son futur plan stratégique qui doit être dévoilé le 10 février. Plus forte baisse du SRD, Groupe Partouche a été lourdement sanctionné (- 7 % à 2,26 euros) après avoir annoncé de lourdes pertes et le lancement d'une nouvelle augmentation de capital. Blandine Hénault - 0,74 %

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.