Fort rebond de la bourse de Paris en fin de semaine

 |   |  318  mots
À contre-courant de jeudi, le marché parisien a finalement terminé la dernière séance de la semaine sur une note très positive. Le CAC 40 a conclu sur un gain de 1,64% à 4.054,76 points. Ce fort rebond est d'autant plus surprenant que les problèmes portugais et irlandais se sont à nouveau invités sur le devant de l'actualité économique européenne. Outre le besoin de 24 milliards d'euros des banques irlandaises mis en lumière à l'occasion de stress tests, le Portugal, plongé depuis une semaine dans une crise politique, et budgétaire inextricable, se soumettait une nouvelle fois vendredi à un exercice à haut risque en se présentant au marché obligataire. Le pays est tout de même parvenu à lever 1,645 milliard d'euros à un taux de 5,793%, soit moins que les 6,4% attendus par les économistes. Les investisseurs désormais habitués à ces regains de tension réguliers en zone euro, ont préfèré se concentrer sur la publication des chiffres de l'emploi aux États-Unis sur le mois de mars. Ceux-ci sont ressortis meilleurs que prévu avec la création de 216.000 emplois sur la période, soit 11% de plus qu'en février. Le taux de chômage a reculé de 0,1%, à 8,8%, là où les analystes tablaient sur une stabilité par rapport à février à 8,9%. Le compartiment bancaire, qui avait fait les frais jeudi de forts dégagements de la part des investisseurs dans l'attente des résultats des stress tests des banques irlandaises, a caracolé en tête du CAC40. Un rebond technique emmené par BNP Paribas (+3,55%), Crédit Agricolegricole (+3,41%), Axa (+1,66%), Société Généralecute; Générale (+2,75%) et Natixis (+2,41%). La plus forte hausse est revenue à Carrefour qui s'est adjugé 3,67%. Le titre a profité de rumeurs de marché relatives à l'intérêt de fonds d'investissement pour une éventuelle reprise de Dia, sa branche de hard discount. GDF-Suez (-1,39 %) et Suez Environnement (-0,68 %) ont été les deux seules valeurs à terminer dans le rouge. G. V.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :