LORRAINE. Intergestion placé en redressement judiciaireBasé...

LORRAINE. Intergestion placé en redressement judiciaireBasée à Ludres (Meurthe-et-Moselle), ce « grossiste-répartiteur » en pièces de quincaillerie d'ameublement et de plomberie et fabricant de pièces en laiton pour la robinetterie, a été placé en redressement judiciaire. Le groupe ( 100 millions d'euros de chiffre d'affaires ) emploie 150 salariés à Vaudricourt dans la Somme (robinetterie Noyon & Thiebault reprise en 2008), 250 salariés à Ludres et 100  à Ernée (Mayenne).BOURGOGNE. Ceric Automation repris par les salariésLe tribunal de commerce de Dijon a validé la reprise de la PME par 55 de ses 195 salariés. Basée à Nolay (Côte-d'Or), cette filiale de Keria qui fabrique des équipements de production de la terre cuite va d'abord licencier près de 150 personnes qui, selon le business plan, seront réembauchées d'ici trois ans.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.