Pour le patron de Total, l'énergie verte va condamner des raffineries

1 mn

Les énergies vertes auront-elles la peau du pétrole ? Selon le PDG de Total, Christophe de Margerie, leur développement pourrait conduire inéluctablement à la fermeture de raffineries du groupe, en France et en Europe.Il s\'est refusé en revanche à évoquer le moindre éventuel projet concret concernant l\'un des cinq sites français du groupe. \"Même si je le savais, je ne le dirais pas\", a-t-il déclaré au Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, soulignant qu\'il réserverait un tel débat en \"priorité\" aux \"partenaires sociaux\".\"Et on en est fiers\"Interrogé sur d\'éventuelles fermetures de raffineries dans l\'Hexagone et en Europe, Christophe de Margerie a répondu avec son franc-parler habituel. \"Bien sûr qu\'il y en aura puisqu\'en France comme partout, on va continuer à réduire la consommation (d\'hydrocarbures) et on en est fiers puisque ça va faire un environnement plus propre\", a-t-il lancé. \"Ca va être ça le premier résultat de l\'énergie verte. L\'énergie verte, c\'est d\'abord avant tout consommer moins d\'hydrocarbures\", a-t-il estimé.\"Puisqu\'on est tous d\'accord pour réduire les émissions de CO2, il faut quand même consommer moins, et derrière produire moins. Et produire moins, c\'est pas avec plus de raffineries\", a-t-il résumé. Trois ans après l\'arrêt de sa raffinerie de Dunkerque, Total, numéro un du marché en France et en Europe, exploite encore cinq des neufs sites en activité dans l\'Hexagone: Gonfreville-L\'Orcher (Seine-Maritime), Donges (Loire-Atlantique), Châteauneuf-lès-Martigues (Bouches-du-Rhône), Feyzin (Rhône) et Grandpuits (Seine-et-Marne).

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.