Médias numériques : Murdoch met un terme à l'expérience The Daily

 |   |  379  mots
Le concept est-il trop en avance sur son temps ? Toujours est-il que Rupert Murdoch a décidé d’arrêter les frais. Son quotidien pour iPad, The Daily, dont le coup d’envoi a été donné en février 2011 fermera ses pages le 15 décembre prochain. Son rédacteur en chef, Jesse Angelo, retournera dans son ancienne maison, The New York Post, une autre publication de News Corp, le groupe de Rupert Murdoch, qui accueillera également une partie des équipes du quotidien pour tablette.« Depuis son lancement, The Daily a été une courageuse expérience dans l’univers de l’édition numérique et un formidable outil d’innovation. Malheureusement, notre expérience ne nous a pas permis d’avoir une audience suffisamment rapidement pour nous convaincre que cette activité avait un avenir à long terme. Ainsi, nous retirerons le meilleur de ce que nous avons appris sur The Daily et l’appliquerons à d’autres titres », a indiqué Rupert Murdoch dans un communiqué.Suppression de 30% des effectifsLes signaux d’alerte se sont multipliés ces derniers mois. Cet été, le quotidien a annoncé la suppression de 29% de ses effectifs, soit 50 postes sur 170. Certaines rubriques – comme le sport - ont été sous-traitées à d’autres supports, comme Fox Sports, autre propriété du groupe, tandis que d’autres contenus maison, les opinions et les débats, ont été abandonnés. Il faut dire que The Daily, avec environ 100.000 abonnés à l’été, était très en deçà des objectifs de départ. Rupert Murdoch espérait atteindre la barre de 500.000 lecteurs, un seuil pour être à l’équilibre que le magnat des médias a finalement jugé inaccessible. Les pertes pourraient atteindre 30 millions de dollars par an, selon des sources de presse.Le modèle: USA TodayLe journal voulait vivre à la fois de la publicité, et des abonnements (l’accès au Daily coûtait 99 cents par semaine et 39,99 dollars par an). Conçu en étroite collaboration avec Apple, The Daily se voyait en concurrent de USA Today. Rupert Murdoch a-t-il pêché par optimisme ? Installer un nouveau média en partant de zéro, sur un support unique, dont le taux de pénétration est encore faible, et l’utilisation encore balbutiante...C\'était peut-être beaucoup à la fois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :