Jean-Pierre SicarDDirecteur général délégué de CDC ClimatAp...

Jean-Pierre SicarDDirecteur général délégué de CDC ClimatAprès l'échec de la conférence de Copenhague, le moment est-il vraiment bien choisi pour lancer CDC Climat ?Si nous ne participons pas dès maintenant à la recomposition et à l'organisation du marché du carbone, d'autres le feront sans nous et il sera par la suite plus difficile d'y jouer un rôle décisif au niveau mondial. En outre, notre horizon est celui du long terme. Les engagements de l'Europe nous donnent des perspectives jusqu'en 2020. L'échec de Copenhague a certes introduit des éléments d'incertitude, mais cela n'empêche pas les politiques climatiques de continuer à se construire au moins aux échelles nationales et régionales. À quel horizon CDC Climat sera-t-elle rentable ?Il faut bien voir que nous sommes sur un secteur économique émergent et certaines de nos activités, en phase d'investissement, ne gagneront pas d'argent avant des années. En revanche, nos activités de registres et de services nous assurent déjà des revenus réguliers, tout comme nos participations. Ainsi, pour l'année 2009, BlueNext aura un résultat positif. Par ailleurs, en ce qui concerne nos fonds, nous visons un retour sur investissement compris entre 10 % et 15 %.Propos recueillis par S. R.Les engagements de l'Europe nous donnent des perspectives jusqu'en 2020.flashinterview

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.