Renault Trucks affronte durement la crise du camion

Le seul fabricant français de poids lourds subit de plein fouet le marasme du marché du camion. Renault Trucks (filiale du suédois AB Volvo dont le groupe Renault détient plus de 20 % des parts) « chôme actuellement sept jours par mois. Un rythme qui devrait se poursuivre durant tout le premier semestre », explique-t-on au sein du constructeur. Logique : « Les carnets de commandes sont très bas. » La production « tourne autour de 90 véhicules par jour », pour un potentiel de plus de 300. Renault Trucks a vu ses ventes plonger de 55 % l'an passé, à 35.000 véhicules environ, alors que la moyenne de ses livraisons tournait autour de 65.000 entre 2000 et 2008, avec un pic historique à presque 80.000 en 2007.Le marché des véhicules de plus de 6 tonnes a en effet chuté de 46 % l'an passé dans l'Union européenne et de 38 % en France. Il est vrai que ce plongeon intervient après quasiment une dizaine d'années de marchés exceptionnellement favorables ! Aucune amélioration n'est a priori envisagée avant la seconde partie de l'année. Et encore. Sur l'ensemble de 2010, la firme lyonnaise espère un léger accroissement du gâteau sur le Vieux Continent. Les dépôts de bilan de maints transporteurs n'arrangent évidemment pas les choses.baisse des parts de marché Renault Trucks a vu ses parts de marché s'effriter légèrement l'an dernier en Europe, tout comme sa maison mère scandinave. Officiellement pour sauvegarder les marges et ne pas trop entrer dans la guerre des prix. Les prix de transaction sont en effet plus bas qu'il y a dix ans, selon les experts. En 2009, le français occupait 10 % du marché européen (plus de 6 tonnes), très loin derrière l'allemand Mercedes, qui a accru pour sa part fortement sa pénétration à 22,3 %.La chute du marché du poids lourd n'a bien sûr pas affecté que Renault Trucks. L'italien Iveco a vu ses volumes mondiaux plonger de 46 % l'an passé, mais la filiale véhicules industriels de Fiat a toutefois réussi à demeurer tout juste bénéficiaire. Le suédois Scania a, lui, enregistré des livraisons en repli de 41 % et un bénéfice net en chute de 87 %. Et Daimler (marques Mercedes et Fuso en Europe) a affiché un recul de 46 % de ses livraisons mondiales sur onze mois. AB Volvo (rien à voir avec les voitures de Volvo Cars, propriété de Ford) annoncera ses résultats globaux ? et ceux de Renault Trucks ? ce vendredi.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.