import-exportLa patrons israéliens redoutent de faire les fr...

 |   |  335  mots
La patrons israéliens redoutent de faire les frais de la crise grecqueL'Europe représente plus d'un tiers des exportations de l'Etat hébreu.Les nuages qui s'accumulent sur l'Europe inquiètent les patrons israéliens. La crise financière qui a débuté en Grèce, si elle s'étend à d'autres pays, pourrait menacer les exportations vers un marché qui absorbe à lui seul près d'un tiers des ventes israéliennes à l'étranger, soit 12,3 milliards de dollars (9,4 milliards d'euros)l'an dernier. « Nous redoutons un possible effet de contagion qui pourrait affecter l'Espagne, l'Irlande, ou l'Italie », souligne Dany Catarivas, responsable des relations internationales du patronat israélien. D'ores et déjà, l'accès de faiblesse de l'euro de ces derniers mois s'est fait durement ressentir. Les ventes en Europe ont chuté de 15% depuis le début de l'année à la suite de l'inexorable montée en force du shekel, qui a grimpé de 9 % face à la monnaie européenne ce qui a renchérit d'autant les produits israéliens.« Si le plan de sauvetage de la Grèce échoue, l'euro va continuer à se déprécier et nous risquons fort de subir une nouvelle baisse des exportations et surtout de ne pas pouvoir atteindre les 3,7 % de croissance que nous escomptions cette année », prévoit pour sa part Shraga Brosh, président de l'Association des Industriels.vers des marchés alternatifsLes exportateurs israéliens sont d'autant plus vulnérables que leurs ventes en Europe portent moins sur des produits de haute-technologie que celles effectuées sur le marché américain, si bien que les marges de rentabilité des entreprises sont plus réduites.Parmi les secteurs tournés vers l'Europe les plus affectés figurent la chimie, l'agriculture et l'alimentaire. Pour Avi Hefetz, directeur de l'Institut des Exportations, le seul moyen pour l'économie israélienne de limiter les dégâts consiste désormais à se tourner résolument vers des marchés alternatifs en Asie tels que la Chine et l'Inde.Pascal Lacorie, à Jérusalem

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :