Bruxelles va taxer (provisoirement) les panneaux solaires chinois

3 mn

Bruxelles a tranché. La Commission européenne a annoncé officiellement mardi l\'instauration de taxes provisoires sur les panneaux solaires chinois, malgré les réticences de plusieurs Etats de l\'Union européenne, dont l\'Allemagne et les craintes de représailles commerciales de Pékin. \"Aujourd\'hui, la Commission européenne a décidé à l\'unanimité d\'imposer des taxes sur les importations de panneaux solaires chinois\", a affirmé le commissaire en charge du Commerce, Karel De Gucht lors d\'une conférence de presse à Bruxelles. \"Je fais mon travail, je ne vais pas à l\'encontre de mes principes\", a déclaré le commissaire, cité par @OpenEurope sur Twitter.#EC Trade Commissioner de #Gucht on member-states opposition on anti-dumping tariffs: I\'m doing my job, I will not bend from my principles.— Open Europe (@OpenEurope) 4 juin 2013 Un prix 88% inférieur au marchéCette annonce confirme la volonté de Bruxelles de mettre à exécution sa menace de sanctions contre les fabricants chinois qu\'elle soupçonne de concurrence déloyale. La Commission européenne avait en effet ouvert une enquête antidumping sur les panneaux solaires chinois le 6 septembre dernier, à la suite d\'une plainte de l\'association paneuropéenne EU ProSun. L\'association, qui regroupe plus d\'une vingtaine d\'entreprises du secteur de l\'énergie solaire, estimait que \"les panneaux solaires et leurs composants essentiels originaires de Chine entraient sur le marché européen à un prix inférieur à la valeur du marché\". Or la plainte a été reconnue comme recevable, d\'une part parce que ces entreprises représentent plus d\'un quart de la production de l\'Union européenne, et d\'autre part parce qu\'elles ont appoorté suffisamment d\'éléments auprès de la Commission européenne pour prouver le préjudice causé par l\'invasion de produits des producteurs-exportateurs chinois sur le marché européen. Selon le Commissaire européen, les panneaux solaires chinois devraient coûter...88% plus cher !#Gucht: estimates that price on Chinese #solar panels should be 88% higher. #EC.— Open Europe (@OpenEurope) 4 juin 2013  Des taxes à 11,8% pendant deux mois, puis à 47,6%Les exportations chinoises ont ainsi exercé une pression sur les prix du marché européen. Ce qui a eu un effet négatif et non négligeable sur la performance financière et opérationnelle des producteurs européens. Des droits de douane provisoires de 11,8% seront appliqués dès jeudi. Mais ils pourront être portés à 47,6% en moyenne le 6 août si aucun accord n\'est conclu d\'ici-là avec Pékin, a précisé Karel De Gucht. Sachant que le niveau de 47,6% - qui peut paraître élevé - correspond au seuil à partir duquel le préjudice est gommé. \"Ce n\'est pas du protectionnisme, mais ce sont les règles du commerce internationnal\", a encore justifié Karel de Gucht.#Gucht: This is not protectionism, but following international trade rules. #China #EC #SolarPanels— Open Europe (@OpenEurope) 4 juin 2013En effet, l\'OMC interdit à tout Etat membre de vendre à l\'exportation un produit à un prix inférieur à celui auquel ce même produit est vendu sur son propre marché domestique. Une pratique illégale considérée comme du dumping préjudiciable. En attendant, les Etats ont jusqu\'au 5 décembre afin de décider si cette taxe provisoire s\'étendra sur les cinq prochaines années. A moins que Bruxelles ne trouve un compromis avec Pékin, pour éviter le début d\'une \"guerre commerciale\".  

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.