Très haut débit : SFR met le turbo dans la fibre optique ... à prix cassés

 |   |  589  mots
Accélérer la conquête d\'abonnés à la fibre optique pour rentabiliser les investissements. SFR annonce ce mardi un triplement du débit de son accès Internet en fibre, passant de 100 mégabits par seconde à 300 Mb/s (en réception, pour télécharger) et 50 mb/s en émission (pour envoyer, publier des photos, de la vidéo), ce qui en fait « l\'offre la plus rapide du marché » clame la filiale de Vivendi. Actuellement, Numéricable, qui compte le plus grand nombre d\'abonnés à très haut débit en France (675.000 avec au moins 100 mégas et 665.000 à plus de 30 mégas), propose jusqu\'à 200 mégas, mais dans certaines zones seulement. Or SFR assure que « plus de 90% du réseau fibre de SFR est éligible au débit de 300 Mb/s », progressivement d\'ici à septembre, ce qui représente 1,2 million de logements à Paris, Lyon, Lille, Marseille, Toulouse, Bordeaux, etc. En comparaison, l\'ADSL est commercialisé sur une promesse de débit de 2 à 20/25 mégas (voire seulement 512 kilobits/seconde pour les plus malchanceux éloignés des répartiteurs téléphoniques).Moitié moins cher que l\'ADSL, sans la TV, en optionSurtout, SFR casse les prix de cette offre ultra-rapide pour doper ses recrutements. La filiale de Vivendi, qui indique dans son communiqué que ses investissements cumulés dans la fibre atteindront 800 millions d\'euros à la fin de l\'année, affirme avoir plus de 120.000 clients abonnés à la fibre, contre 206.000 annoncés par Orange à la fin du premier trimestre, et à comparer à ses 5 millions d\'abonnés à l\'ADSL. SFR propose donc cet accès à 300 mégas à 9,99 euros par mois pendant un an, soit moitié prix par rapport à son abonnement ADSL ou son offre officielle à la fibre (après remise). SFR précise qu\'il « assure tout le déploiement et l\'installation dans le logement du propriétaire comme du locataire; tout est pris en charge par l\'opérateur », montrant qu\'il veut vraiment donner le goût du très haut débit aux consommateurs, qui ne changeront peut-être pas d\'avis, même sans engagement, après avoir subi de belles saignées dans leurs murs... Mais ce prix cassé, qui remonte à 22,99 euros au bout de 12 mois, n\'inclut pas la télévision (il faut y ajouter 3 euros) et n\'est offert qu\'aux clients de SFR ayant souscrit un forfait mobile (au minimum le Carré 2Go à 39,99 euros par mois).Attaquer Free sur la cible des gros consommateurs de débit Après Orange et son offre couplée ADSL mobile low-cost sous la marque Sosh, c\'est donc au tour de SFR de répliquer sur le terrain du « quadruple-play. » A sa manière puisque l\'opérateur vise davantage les clients à valeur ajoutée et friands de débit. Même ces derniers sont sensibles au prix : le tarif sous le seuil psychologique des 10 euros, lancé il y a deux mois pour la fibre à 100 mégas chez SFR, aurait eu déjà un effet visible sur les recrutements. Or Free, qui a longtemps attiré les abonnés les plus technophiles et gros consommateurs de bande passante, reste fort silencieux sur la fibre optique et souvent absent des immeubles fibrés par ses concurrents Orange ou SFR. Laissant un boulevard à ces derniers. Cependant, Free continue pour l\'instant de cartonner dans le haut débit, notamment grâce à la réduction de 4 euros accordée sur le forfait mobile, qui demeure son outil de recrutement numéro un... 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :