Un ancien espion à la tête du groupe italien de défense Finmeccanica

 |   |  389  mots
L\'ancien chef de la police et des services secrets italiens et ex-sous secrétaire d\'Etat, Gianni de Gennaro, a été nommé jeudi président du conseil d\'administration du groupe italien d\'aéronautique et de défense Finmeccanica. Gianni de Gennaro se voit confier \"des attributions liées aux relations institutionnelles, aux relations externes et à la communication, à la sécurité du groupe et à l\'audit interne\", a précisé un communiqué publié ce jeudi par Finmeccanica. Le ministère de l\'Economie, qui détient 30,2 % du capital du groupe, avait annoncé mercredi soir sa désignation comme candidat à ce poste prestigieux à la tête de l\'un des fleurons technologiques du pays.Il remplacera Giuseppe Orsi, mis en cause dans une affaire de pots-de-vin dans un contrat signé avec le gouvernement indien. Ce dernier avait dû renoncer au début de l\'année à sa double casquette de président et d\'administrateur de Finmeccanica. Giuseppe Orsi, dont le procès pour corruption a débuté en juin, a été remplacé en février au poste d\'administrateur délégué par Alessandro Pansa, mais le poste de président était resté vacant jusqu\'ici.Surnommé le \"requin\"Agé de 64 ans et surnommé \"le requin\", Gianni de Gennaro a dirigé pendant sept ans la police, quatre ans les services secrets et a fait partie du gouvernement technique de Mario Monti avec le portefeuille de sous-secrétaire d\'Etat aux services secrets. Il arrive à la tête d\'un groupe fragilisé par ses déboires judiciaires et financiers liés à la mauvaise conjoncture économique et à plusieurs affaires de corruption. Ont également fait leur entrée au conseil d\'administration le diplomate Alessandro Minuto Rizzo, également proposé par le Trésor, et Dario Frigerio, à l\'initiative d\'un autre actionnaire du groupe italien. La presse italienne note cependant que la \"guerre des nominations\" pourrait reprendre dans quelques mois à peine au sein de Finmeccanica, le mandat triennal du conseil d\'administration arrivant à échéance au printemps 2014.Finmeccanica se restructure en vue de recentrer sur ses métiers de base de la défense et de l\'aéronautique/espace. Les investisseurs voulaient un président qui ne fasse pas obstacle aux ventes d\'actifs préconisées par Alessandro Pansa, chargé de la stratégie au sein du groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :