Avec Moto X, Google parie sur le patriotisme et la personnalisation pour "rallumer" Motorola

 |   |  534  mots
Ce n’est bien sûr pas par hasard si Google a choisice 4 juillet pour dévoiler son nouveau produit. Car Moto X, le dernier né de sa filiale Motorola, est avant tout vendu comme un smartphone “Made in USA”. La publicité parue à la veille de cette journée de célébration de l’indépendance américaine le mettait en exergue. “Demain, vous mangerez des hamburgers, vous regardez des feux d’artifice, et vous célèbrerez la liberté d’être qui vous voulez être”, scande pompeusement i la publicité parue dans les médias américains. Celle-ci se termine par le slogan “dessiné par vous, assemblé aux Etats-Unis”, qui résume la double ambition de Motorola pour tenter de se démarquer: un téléphone “américain” et sur mesure.Moto X, Made in USA?Avant même la qualité du produit, c’est le patriotisme économique qui était mis en avant. Nuance tout de même, le produit est assemblé “à 70%” dans une usine situé à Fort Worth au Texas employant 2.000 personnes, a annoncé le patron de l’entreprise, Dennis Woodside, fin mai lors d’une conférence. Les composants, eux, proviennent toujours de fournisseurs délocalisés, notamment à Taïwan pour les processeurs. Au cours de cette même conférence, le patron de Motorola jusitifait le choix de cette implantation par la nécessité d’innover rapidement. Pour mémoire, le concurrent Apple a lui aussi joué cette carte l\'an dernier,Quel sur-mesure?En outre, la proximité permettrait plus facilement de vendre sur le marché américain un produit “sur mesure”. Sur ce point, seules des rumeurs circulent. La chaîne américaine ABC indique ainsi que les clients - invités à acheter leur téléphone sur un site internet - pourront choisir la couleur de sa coque arrière ou graver un nom. Une \"customisation\" qu’offre déjà le concurrent Apple et que de nombreuses start-up proposent pour quelques euros. Rien n’est indiqué sur une éventuelle personnalisation des qualités techniques, à la manière dont le faisait Dell pour les ordinateurs. Une formule supposant un degré d’expertise plutôt élevé chez les consommateur qui n’a pas forcément rencontré le succès.Un téléphone qui sait où il se trouveSur les propriétés du produit, Dennis Woodside n’a donné que quelques indices sur cet appareil équipé du système d’exploitation de Google, Android. Une technologie permettrait d’économiser la batterie pour une durée d’utilisation prolongée. Surtout, des capteurs sensoriels le rendraient capable d”anticiper [les] besoins” de l’utilisateur. Il serait ainsi en mesure de calculer la vitesse du mouvement et ainsi déterminer s’il se trouve dans une poche ou dans une voiture. Motorola dans le rougeEn tout cas, biien des espoirs reposent sur ce Moto X. L’entreprise rachetée l’an dernier pour plus de 12 milliards de dollars par Google continue de s’enfoncer dans le rouge. Au cours des trois premiers mois de l’année, elle a perdu 271 millions de dollars. Sur le marché, ses smartphones sont largement dépassé par les produits de Samsung et d’Apple.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :